vendredi 5 juin 2009

Un clin d'oeil à l'Oiseau...

Un clin d’œil à l'Oiseau,
Hier je vous parlais d’ambiance feutrée
Aujourd’hui,
Je me penche sur mes goûts extérieurs…
Porte et fenêtres
Ont ma préférence…
Comme des sas
Entre le dehors et le dedans.
Lapalissade…
Oui, j’assume.
Les unes et les autres
Peuvent être ouvertes ou fermées,
C’est surtout cela qui me parle…
Paradoxes,
Elles sont choix, mais aussi passages obligés,
Elles sont limites et accès,
Publiques et privées
Selon leurs faces…
Elles laissent passer l’air
Ou protègent du froid…
Pores d’une peau de pierres
Qui diffusent aussi des parfums d’intérieur…

16 commentaires:

Bluebird a dit…

Et liens sociaux, aussi, tels ces blogs qui nous ont fait nous rencontrer comme si nous étions des voisins.
Très bel article (comme d'habitude, devrais-je dire).
Je t'embrasse fort. Thierry

Jorge a dit…

Ah !Ah ! Très joli, oui Thierry, comme dabe...
Il me fait souvenir d'un architecte un peu illuminé, qui, dans un jury de concours d'architecte pour le choix du lauréat, est parti nous expliquer que depuis Le Corbusier la fenêtre avait cessé d'être un simple trou dans le mur, pour devenir un espace de communication.
Il faudra que je raconte cette histoire un jour, car elle est formidable.

Rénica a dit…

oui oui communication, ouverture échange... magnifique batisse !

Kat Imini a dit…

J'ai bien fait Thierry, j'en avais envie en plus, de te faire un clin d'oeil, tu révèles clairement la symbolique de la fenêtre, elle communique, comme la voix, la peau, elle est surface, lien, élément de contact entre deux espaces ou deux (ou plus) d'individualités. J'aimerais bien t'avoir pour voisin, sourire.

Kat Imini a dit…

Belle histoire Jorge, cet architecte avait dû ouvrir une fenêtre, il devait faire beau, il en a été illuminé...

Kat Imini a dit…

Oui Rénica, très belle batisse dans un village du Var (Les Arcs).

carole a dit…

"pores d'une peau de pierres" : j'aime beaucoup. C'est vrai que l'oiseau ouvre toute grande la fenêtre !... Joli clin d'oeil. votre blog est très beau. @ bientôt.

Jorge a dit…

C'est vrai que cette petite communauté de bloggers devient fort sympathique : ce serait bien d'organiser une rencontre commune, non ?

anne des ocreries a dit…

bonjour, comme prévu je reviens, je ne suis pas déçue ! la belle image...
c'est le clin d'oeil que t'a fait l'Oiseau qui m'a conduit à sortir les miennes, de portes - jusque là je n'avais pas pris conscience de la place qu'elles tenaient.
C'est pourtant à cause d'elles qu'un de mes chats, un jour, s'est appelé Jim...
bonne journée

Kat Imini a dit…

Merci Carole, bienvenue ici et à bientôt oui je l'espère.

Kat Imini a dit…

Pourquoi pas Jorge ! C'est une bonne idée, il faut juste la mettre en oeuvre, je suis partante.

Kat Imini a dit…

Anne des ocreries, heureuse que tu ne sois pas déçue. Je vais de ce pas voir tes portes, pour Jim j'avoue ne pas avoir compris le lien, mais aller chez toi va sans doute m'éclairer.

anne des ocreries a dit…

je reviens mettre un mot, à propos de ce "jim" incompris : c'est à cause du livre d'un certain Aldous Huxley, "les portes de la perception", qu'un certain Jim Morrisson intitula "The Doors", le groupe qu'il montait avec des amis.
Et ce chat avait un vrai problème avec les portes !

Kat Imini a dit…

Merci d'être revenue m'éclairer Anne des ocreries, à doublle titre d'ailleurs, j'aime beaucoup les Doors, je n'avais jamais réalisé... Je suis bête parfois... Rire.

Anonyme a dit…

Porte...
Cela me parle aussi.
Sourire

Je t'embrasse très fort ma Kat.

Carmen 3

Kat Imini a dit…

Sourire Carmen, le problème essentiel des portes c'est : "tu crois que ça passe ?". Je t'embrasse fort.