lundi 15 juin 2009

Le vide du plein...

www.altphotos.com

Le vide du plein…
Cette image m’a questionnée…
Un ciel si pur,
Pas un nuage,
Pas un oiseau…
Dans l’objectif photographique,
Il n’est presque plus ciel
Tant il n’est pas « situable »…
Aucun repère,
Est-ce finalement un ciel
Ou une peinture ?
Il n’a « plus » que le bleu
Bleu ciel
Me direz-vous…
Finalement ça doit être ça…
Est-ce à dire
Que nous soyons influencés
Par la composition des images ?
Le plein du vide
En quelque sorte…

10 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Là, pour le coup, tu me cloues le bec.
J'adore ces bleus profonds, comme des silences habités de non-dits...
" Le vide du plein" - ici, j'opte pour "le plein du vide", résolumment.
Ce bleu m'envoûte.
Bien joué, Kat.

Bluebird a dit…

On dirait une toile de Klein ! Quoique le bleu soit un peu différent.
Je t'embrasse.
Thierry

Karl Chaboum a dit…

Le bleu du haut à droite est plus foncé. Celui du bas à gauche blanchâtre, comme si une naissance se préparait.

Le vrai vide
Le vrai plein
existent-ils vraiment ?

julie70 a dit…

j'adore ce que tu peux tirer nous dire nous faire ressentir, même du "rien"

Eh oui, il faut un petit nuage des fois (je crois) même dans notre vie, pour que cela devient plus intéressante, mais quelqu'un créative comme toi, peut tirer quelque chose même du ciel tout à fait claire!

Je reste bouche bée d'admiration.

Le bleu donne des fois si forte qu'on croit pas vraie, mais en fait, ça existe, aussi. Des petits bout d'éclaircies dans la vie!

Kat Imini a dit…

Te clouer le bec, Anne des ocreries, sincèrement ça m'ennuierait, tu as tant de choses à dire et à écrire, mais je le prends comme un compliment et t'enlève le clou. Merci beaucoup à toi.

Kat Imini a dit…

J'ai eu aussi la sensation d'une peinture, tant c'est presque uniforme. Je t'embrasse Thierry.

Kat Imini a dit…

Karl, le vrai est déjà tout relatif, le tout plein ou le tout vide n'existent pas non plus, a fortiori le vide plein ou le plein vide sont des images verbales qui cependant en disent long, juste se poser la question est déjà important.

Kat Imini a dit…

Julie, je te lis tous les jours, et tes compliments m'étonnent avec plaisir. C'est drôle, mais j'ai toujours eu du mal avec la "création", plein de choses dans la tête, du mal à les "sortir" sous une forme plausible, tu imagines donc à quel point quand tu me dis "créative" tu me bouscules très agréablement.

http://le-barbier.blog.fr a dit…

Le vide, un mot qui me va comme un gant et ce n'est sûrement pas une facétie de la part d'un barbier qui a un tout petit peu délaissé et son instrument d'acier tranchant et le clavier de son ordinateur pour effectuer sa petite traversée du désert salvatrice...

le ciel des déserts ressemble à ton bleu ciel, un vide plein mais nous sommes incapables de voir plus loin que notre petit nez.

Par contre, carton plein pour ta combinaison judicieuse: des mots subtilement posés sur des images souvent très abstraites....vient à l'instant de faire son entrée le petit poucet, toujours ce rouge et ton imaginaire aussi fulgurant !

Merci pour ta sympathie humaniste.BIZ

PS:aucune disparition de barbier n'a été signalée.

Kat Imini a dit…

Quel plaisir Le Barbier de te lire ici ! Sincèrement. Je m'inquiètais presque. Je n'ai pas osé effectivement signalé ta disparition. Le désert, j'aimerais un jour le découvrir, le vide plein à mon avis, je parle en candide peut être. J'ai toujours eu la sensation que si un jour j'y posais mes pas, je ne reviendrais pas comme j'étais partie, il faut que je pense à un voyage là bas. Je ne crois pas, sans vouloir remettre ta parole en doute, que le mot "vide" t'aille comme un gant, je ne crois vraiment pas. J'espère te relire bientôt, tu m'as manqué.