jeudi 11 juin 2009

A boire et à manger...

A boire et à manger,
Dupont et Dupont…
Tic et Tac
(je sais ce sont des écureuils…
De plus, je suis bien placée pour le savoir...
N'est-ce pas Tac ?)
Ne sont-ils pas mignons
Ces deux « Nérissons »…
Etonnante cette photo
(Merci Philippe)
J’ai plus souvent vu
Malheureusement
Des hérissons sur la route
Qui n’avaient pas réussi à traverser…
Les voir ainsi,
Se partageant le festin,
A quelque chose de touchant
D’attendrissant
La Nature dans tout son naturel…
Le pléonasme est de mise
Ils sont deux…

14 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Adorables...mais alors ça fait un de ces potins, quand ça mange ! Ah dis donc c'est pas discret ! Ils m'ont valu mes plus belles frousses, de nuit : sous tes fenêtres, tu croirais qu'on marche précautionneusement...le méga-flip !
évidemment, sur la route on ne voit que ceux qui ont "échoué"...mais on n'a pas compté les autres ! ceux qui survivent, Kat, c'est ceux-là qu'il faut chercher... ;)

Kat Imini a dit…

J'avoue n'avoir jamais entendu manger les Nérissons, j'aimerais bien, surtout maintenant que tu m'as prévenue, la prochaine fois que j'entends des pas la nuit à la campagne, je n'aurai plus peur. Merci de tes passages ici qui sont toujours des moments de douceur.

Bluebird a dit…

Oh, merci Kat ! Moi qui aime tant les nérissons. Tu ne pouvais me faire plus plaisir.
Je t'embrasse fort.
Thierry

Philippe a dit…

Vous aurez compris que ce sont les gamelles du chat. Ses croquettes sont très convoitées : la nuit par les hérissons et le jour par les autres chats du quartier, mais pas seulement, deux pies viennent aussi se régaler. Elles font peur aux félins par leurs jacassements rauques et leurs battement d’ailes ; elles s’éloignent en criant dès que je pointe le bout de mon nez.
Je confirme, le bruit des hérissons mangeant les croquettes font penser à un humain marchant doucement sur du gravier.

anne des ocreries a dit…

Pas oublier si on y touche : C'est BOURRE de puces....
Grattouilles du soir, bonsoir...

Nina a dit…

Un couple de nérissons avaient fait leur nid dans le cellier. Au moment du départ en vacances, la porte avait été fermée les laissant là, oubliés... Quelques jours plus tard en ouvrant la porte, c'est toute une famille nérissons assoiffés de jardin qui sortit...Pour la plus grande peur du jeune homme qui passait par là!

Kat Imini a dit…

J'en suis heureuse Thierry, c'est grâce à Philippe qui a su saisir cet instant étonnant. Je t'embrasse fort.

Kat Imini a dit…

Le bruit du hérisson croqueur de croquettes, la nuit au fond des bois, j'aimerais bien l'entendre, vous avez aiguisé ma curiosité, dis Philippe, la prochaine fois tu peux enregistrer ? (encore merci pour cette superbe photo qui rallie bien du monde... ).

Kat Imini a dit…

Rire Anne des ocreries, vous êtes sûrs toi et Philippe que ce n'est pas le bruit de ceux qui ont touché les hérissons que vous entendez ?

Kat Imini a dit…

Nina, elle est très jolie cette histoire, vous m'avez tous fait sourire en adoptant mon Nérisson.

Françoise a dit…

J'aime beaucoup les hérissons. Il paraît que ce sont des petites bêtes qui s'apprivoisent très facilement. Mais, comme le dit Anne, oui, ils sont bourrés de puces...

Sais-tu, Kat, que je vais passer le week-end à Lyon... Trop court pour se rencontrer, mais cela se fera peut-être bien un jour... sourire.
Belle soirée à toi, ma douce.
Je t'embrasse fort.

Kat Imini a dit…

Non Françoise, jusqu'à ce que je te lise je ne savais pas que tu passais le week-end à Lyon, il fait beau c'est bien. Je ne doute pas que nous nous rencontrions un jour, nous nous sommes en quelque sorte déjà rencontrées, Grande soeur, sourire, je t'embrasse fort, je te souhaite deux très bons jours à Lyon.

anne des ocreries a dit…

sûre et certaine ! quand ça se déplace, avec des petits grognements, gromellements et reniflement, tu as réellement la sensation de quelqu'un qui marche précautionneusement ; oui, ça s'apprivoise : en disposant de la nourriture toujours à la même heure au même endroit, ils reviennent. Ils sont adorables.

Kat Imini a dit…

Anne des ocreries (je ne sais si Ocreries a rapport avec la couleur ocre, que je trouve très belle), je t'ai crue, je plaisantais, toi aussi tu es adorable de sensibilité.