lundi 8 juin 2009

Si les arbres parlaient...

Si les arbres parlaient…
Ils nous raconteraient
Tout ce qu’ils ont pu voir.
Ils éclaireraient d’une histoire
Les initiales gravées sur leur peau…
Ils nous diraient les pires orages,
Sous lesquels tremblants
Ils croisaient leurs branches
Pour dissuader la foudre…
Ils nous peindraient de leurs mots
Les printemps bourgeonnants…
Si cet arbre avait des oreilles
Et une bouche,
Je lui aurais demandé son nom…
A défaut,
Une passante me l’a donné :
Micocoulier…
C’est joli non ?...

14 commentaires:

Bluebird a dit…

Oh oui, c'est joli.
Sais tu ce que les arbres au bord des routes pourraient te raconter aussi ? Leur souffrance chaque automne lorsqu'on les taille à vie, qu'on les ratiboise pour ne leur laisser que quelques moignons. C'est ça aussi, la vie d'un arbre.
Mais pensons plustôt au micocoulier, tu as raison. Je t'embrasse fort, Kat.
Thierry

anne des ocreries a dit…

Micocoulier...comme une incantation, comme une invocation... A quoi ressemblent ses fruits ?

Kat Imini a dit…

Oui tu as raison Bluebird, si les arbres parlaient ils n'auraient pas que de belles histoires à raconter, les hommes sont parfois cruels, ils coupent aussi la queue des chiens et contrairement aux mognons des platanes, rien ne repousse. Restons donc sur le Micocoulier, sourire, je t'embrasse fort Thierry.
PS : Je ne connaissais pas cet arbre, mais je suis prête à parier que Jorge va nous en parler mieux (je sais que ses branches servaient à fabriquer des fourches, merci Wikipédia).

Kat Imini a dit…

Anne des ocreries, je ne sais pas à quoi ressemblent ses fruits, il n'en avait pas, j'ai lu qu'ils s'appellent des Micocoules et que l'on s'en sert pour aromatiser un alcool. En tous cas, je l'ai trouvé très beau cet arbre, comme un ancêtre, un "vieux sage" sur la place du village.

Jorge a dit…

Pardon mes amies de ramener ma science mais le micocoulier est l'arbre fétiche des nîmois, j'ai vécu trois ans dans "la ville avec un accent", entre les arènes et la maison carrée.
Le micocoulier ne produit aucun fruit notoire, en effet, il est essentiellement planté et cultivé pour son frais ombrage à l'abri duquel il est possible de manger même le midi, en plein été. Et d'ailleurs, sur le boulevard qui relie la maison carrée aux arènes, il règne en maître et procure son ombre généreuse aux terrasses des restaurants, aux passants et aux voitures.
Bon souvenir...

Nina a dit…

Je crois que les arbres savent nous parler à leur façon... Pour les écouter il suffit de décoder leur langage ... sans trop de sensibilité juste un peu d'empathie.

carole a dit…

Comme un arbre dans la ville, pour pousser je me débats !

Françoise a dit…

Micocoulier... c'est un joli nom pour un arbre, oui, et les mots dont tu l'habilles sont fort jolis eux aussi.
Micocoulier... un nom qui fait rêver...

Bel après-midi à toi, douce Kat.
Je t'embrasse très fort.

Kat Imini a dit…

Jorge, tu vois j'avais raison, merci pour tes éclairages. En revanche, son fruit est signalé sur Wikipédia, peut être est-ce une erreur.

Kat Imini a dit…

Bien sûr Nina, ils nous parlent à leur façon, mais je rêvais au fait de s'asseoir à leur pied et de me laisser conter les histoires du temps passé.

Kat Imini a dit…

Oui dans la ville, le village du moins, c'est vrai que la pierre et le béton ne sont pas l'univers favori de l'arbre.

Kat Imini a dit…

Merci à toi Françoise, bonne soirée à toi, je t'embrasse fort.

Jorge a dit…

Bonsoir kat,
non c'est juste ce que dit wiki, mais disons que ce n'est pas extraordinaire, vu ce que la région offre par ailleurs...
J'aime beaucoup ces arbres à ombrage dont tout le sud a su exploiter les vertus naturelles pour s'abriter du soleil et rechercher la fraîcheur...
Et vous, Monsieur Brun, qu'en pensez-vous ????

Kat Imini a dit…

Finalement Jorge, tout cela est très logique, Monsieur Brun était lyonnais...