lundi 8 août 2011

Florilège de "mon" Canada (2/4)

(St Alexis des Monts - Québec)
Des lacs et des forêts,
Parfois, à perte de vue...
Ce qui m'a étonnée,
C'est l'imagination,
Chaque lac a son nom...
J'ai même vue le "lac caché"...
(St Alexis des Monts)
La première fois
Que j'ai vu une enseigne "Dépanneur",
Je pensais à un genre de garage,
Mais non,
Ce sont en fait
De petites épiceries
Avec un maximum d'articles,
Pour dépanner...
Logique, non ?...
(St Alexis des Monts)
Leurs bus me plaisent aussi...
Rétros et beaux...

(Mont Tremblant Le Village - Québec)
Un des mots que j'ai le plus entendu au Québec,
Dans ce cas, cette affiche était à l'entrée du village,
Mais en fait,
Quand vous dites merci,
Dans un restaurant ou tout autre endroit,
On vous répond "bienvenue",
C'est notre "je vous en prie",
Joli non ?...

(Mont Tremblant - Québec)
Tête d'élan...
Je n'en ai pas croisé "en vrai"...
Il a été cependant omniprésent,
Comme marque,
Mais aussi sur les panneaux
De signalisation routière,
Indiquant un risque éventuel
De collision,
Avec un numéro de téléphone
Pour prévenir les autorités...
A demain...
Pour le 3/4...

5 commentaires:

dubleudansmesnuages a dit…

Souvenirs, souvenirs...

Hubert a dit…

Emporté par mon élan, je ne peux que te dire mon émerveillement en parcourant tes mots et tes images canadiennes...(sourires...)
A bientôt Kat.

Kat Imini a dit…

dubleudansmesnuages, oui, revenue depuis peu mais les photos ramènent déjà des souvenirs...

Merci Hubert, à bientôt oui.

anne des ocreries a dit…

Hé, un dépanneur, c'est quand même plus logique qu'une épicerie, tu trouves pas ? et c'est bien la preuve que le petit commerce pourrait tenir en face des grands hypermarchés ! si c'est possible là-bas, pourquoi pas ici, hein ? ça vient bien aussi des gens ?

Mince ! t'as pas vu un seul "moose" en vrai ? j'peux pas y croire ! c'est rageant, non ? :)

Kat Imini a dit…

Oui Anne le dépanneur il n'y a pas plus logique. Après, là-bas, les distances ne sont pas les mêmes, il y a encore chez nous dans les campagnes de petites épiceries qui vendent de tout, elles rament c'est clair, j'avoue ne pas avoir fait de statistiques sur le nombre de dépanneurs qui ferment faute de clients. Quant aux mooses, j'ai eu parfois peur d'en croiser sur des routes où des panneaux, assez fréquents, indiquaient un numéro d'urgence au cazou... Des routes, superbes, mais personne devant, ni derrière, et sur les côtés de la forêt, rien que de la forêt.