jeudi 8 avril 2010

"More Itanie"


Photos de Mauritanie : Sophie B.

« More Itanie »
Après les arbres qui marchent,
Les traces,
La calligraphie,
Le sable se la coule douce,
Il se répand…
Les particules deviennent crémeuses,
Elles s’unissent,
Pour mieux se faire onde…

Pâte sablée
Qui se fait meringue…
Le désert se fait dessert…
La nature m’émerveille
Et m’étonne toujours…
C’est aussi cela
Se sentir en vie…

6 commentaires:

jeff a dit…

Merci Sophie B. de nous offrir de si belles photographies de la Mauritanie...:)
Le rêve... est parfois accessible and more and more Itanie...(8]

Finalement, je crois que je prendrais bien de ton dessert Kat' ! ! ! Laisser fondre un léger morceau de meringue sur le bout de la langue et puis rêver au sable qui s'envole et vient lécher les épaules...

Merci Kat' de proposer ces quelques images de ce si beaux pays, peuplé par de si belles gens...:)
...Et merci pour le petit clin d'oeil !...;)

Bises...

anne des ocreries a dit…

Ah dis donc ! c'est bien la première fois que j'ai envie de bouffer le terreau ! ça me donne fain de glace à la vanille, ces images, ça me donne des envies d'onctuosité fraîche, de....de ? Tout ! c'est un plaisir pour les yeux, un repos de l'esprit à contempler, un bonheur des sens à s'y rêver...wow !

The Bluebird a dit…

Ca me ferait plutôt penser à de la crème anglaise. Et je crois que je vais filer à la cuisine m'en faire un litre.
Je t'embrasse fort.
Thierry

julie70 a dit…

C'était il y a fort longtemps, en 1979 quand j'ai parcouru des dunes de sable de Vallée de la Mort,

le sable m'appelait, c'était enivrant, mes copines était restées au marge et moi, j'étais appelé plus et plus dedans.

Il y avait quelque chose magique dedans. J'ai eu mal a me décider à retourner et ne pas me perdre, toute seule, dedans.

Ton image et récit, m'a soudain fait revivre ses moments enivrants quand, avant de sortir, je me suis couchée sur le sable, et j'étais tout dedans. Je me suis demandée "existe-t-il ce qu'on dit atavisme?"

Anonyme a dit…

Première vision, premier ressenti: une main qui saisi une roche. Ce sable a la couleur de la peau, on peut rêver... W

Kat Imini a dit…

Jeff, oui merci à Sophie, ce sont de beaux cadeaux qu'elle m'a faits. Tu sais combien les images amènent les mots et l'imaginaire qui part au galop, j'aime l'idée qu'une image puisse amener des ressentis, presque des sensations. Je t'en prie, le clin d'oeil était un plaisir. Bises.

Anne, oui "un bonheur des sens à s'y rêver", à y aller, aussi ce serait bien.

Thierry, chacun trouve ses photos à son goût, semble-t-il... Sourire. Je t'embrasse fort.

Julie, c'est vrai, enfin je pense n'y étant jamais allé, que le désert, l'étendue de sable, avec sa couleur, sa chaleur, comme une mer, doit donner envie de s'y noyer ou plutôt de flotter, comme en apesanteur. Je t'embrasse fort.

W, oui on peut rêver, il faut rêver, et puis tendre à réaliser ses rêves. Heureuse de te lire ici, tu me manques.