mercredi 28 avril 2010

Le banc du bois...

www.altphotos.com

Le banc du bois…
Posé dans la clairière,
Attendant le passant
Ou la passante,
Qui s’y arrêtera…
Il met de la bonne volonté,
Pour se faire accueillant,
Son bleu,
Presque ciel,
Qui défie la brume…
Le bois du banc…
Désignant
Tout à la fois
La branche dont il est issu
Et le lieu où il est ancré…
La langue française
Nous aurait permis,
Si je ne jouais pas
Avec les mots,
De discerner
Ce dont on parlait…
Le Bois du banc,
Le bois du banc,
Et même…
Le banc du bois…
Plus je me penche sur les mots,
Et plus ils me fascinent…
Tels un nuancier sans fin
Une palette étonnante,
Chaque mot dit…
Mais leur mélange
N’appartient qu’à celui qui les écrit
Ou les lit…

8 commentaires:

Hubert a dit…

Le banc du bois,
dans cette forêt de hêtres
attend, il attend ce printemps,
qui habillera de vert
ses compagnons de toutes saisons,de ce vert printanier
en accord parfait avec son bleu...
Prêt à accueillir d'autres Hêtres,
Hêtres amoureux je crois,
à deux doigts de publier les bancs...

une libellule a dit…

Le banc dans le bois fait des efforts pour être accueillant, c'est vrai, mais sur la photo le bois n'a pas l'air franchement rassurant, des images de grand méchant loup qui trainent dans la brume. Je ne m'y arrêterai pas pour y flâner seule! En bonne compagnie, une pause devrait être tranquille et agréable sans doute! Pour lire tranquille, je préfère, et de loin, le rocking-chair d'il y a quelques jours. Côté livre gardé, ça dépend vraiment du moment, je suis une boulimique de lecture(s)! Par exemple pour cet été j'ai mis de côté un livre d'Haruki Murakami, des nouvelles de Kate Atkinson, mais il y en aura sans doute d'autres d'ici à ce que je trouve mon rocking-chair. Bises

anne des ocreries a dit…

Ha, que j'eusses aimé qu'il fût tourné dans l'autre sens, le banc du bois....le plus beau est dans son dos !!!! Quel gâchis ! c'est un banc d'où l'on regarde passer les autres, comme sur n'importe quelle avenue de jardin public, fi ! un banc si suave et si charmeur ! Bah,il n'empêche que l'été on doit s'y asseoir malgré tout avec plaisir...
Bises ma Kat, portes toi bienn !!

Kat Imini a dit…

Sourire Hubert, Hêtre ou ne pas... la liaison est toujours essentielle...

Une Libellule, c'est gentil de reconnaître ses efforts... Il est vrai que le rocking-chair est un bois apprivoisé et plus intimiste, plus protecteur. Rien n'empêche en plus de l'amener dans une forêt accueillante... J'aime bien ton idée de mettre de côté des livres pour plus tard, comme une bibliothèque à venir...

C'est drôle ce regard que tu as porté sur cette photo Anne, qui te dis que ce banc n'est pas dans une clairière et que de son point de vue la forêt est aussi belle, sinon plus ?... Bises à toi, douce soirée.

Françoise a dit…

Tu sais pas, Kat, j'ai le même banc, juste devant ma maison ! Si, si ! exactement le même ! (sourire)
Le soir, en fin de journée, j'aime bien aller m'y asseoir, et regarder le ciel, regarder la nuit tomber, regarder la lune, j'aime aussi m'y asseoir pour bouquiner tranquillement... Mais il n'y a pas de forêt de hêtres derrière. On ne peut pas tout avoir ;-)
Belle soirée à toi, ma douce.
Je t'embrasse fort.

Kat Imini a dit…

Décidément, cette maison me plait bien Françoise, c'est la tienne, il doit y avoir un lien. J'ai des souvenirs, chez des amis, de nuit de pleine lune, allongée dans l'herbe d'un pré bien incliné, le regard et la tête dans le ciel, ce sont de très beaux moments. Je t'embrasse fort, ma douce.

François a dit…

Un banc, l'attente faite perfection, l'attente dans sa discrétion et sa douceur. Qu'attendre ? On ne le sait jamais. Est-ce un retrait par rapport à la vie ou le dynamisme de celle-ci qui s'incarne dans l'attente ? Le banc nous le dit (ou me le dit) : le désir est une attente qui anime, fait bondir, plonger, se perdre, se retrouver rarement. Il y a un banc en chacun qui est prêt à accueillir ce que le désir cherche. Un calme au coeur de la tempête des émotions.

Kat Imini a dit…

François, j'ai été agréablement surprise de lire vos mots posés sur ce banc, pas très étonnée, le banc, un univers que nous avons souvent partagé. "le désir est une attente qui anime, fait bondir, plonger, se perdre, se retrouver rarement. Il y a un banc en chacun qui est prêt à accueillir ce que le désir cherche. Un calme au coeur de la tempête des émotions". Vous le dites si bien...