lundi 24 mai 2010

Fermeture provisoire...

www.altphotos.com

Fermeture provisoire…
Je garde la clef du cadenas…
Je n’ai plus de mots à poser ici
Pour le moment…
Je ne sais plus,
Je creuse
Mais ne trouve rien,
Je mets ce blog en jachère…
Je ne peux pas le fermer,
Car il est « important » pour moi,
Comme la marche l’est à l’escalier…
Après, l’escalier peut monter
Ou descendre…
Détestant l’irrémédiable
Je me laisse la liberté
De revenir…
Merci à chacun de ceux
Qui sont passés par ici,
Merci d’être venus,
De m’avoir lue
Et de vos mots
Qui ont été et me restent
Précieux…

11 commentaires:

Hubert a dit…

A bientôt Kat...

The Bluebird a dit…

Je comprends, Kat, je comprends très bien mais ne nous laisse pas complètement, reviens de temps en temps, ne serait-ce que pour aérer un peu, pour ouvrir les fenêtres, laisser entrer un peu de soleil.
Je t'embrasse fort.
Thierry

anne des ocreries a dit…

Kat ! Ma Kat, tu vas me manquer...Heureusement que tu le gardes ouvert, ce blog ! Je le guetterais du coin de l'oeil....pas question que je te lâches, ma jolie ! ah, mais !
Et j'espère que tu vas bien....
Bises, ma Kat, à bientôt je le souhaite....

une libellule a dit…

Assez égoïstement, je trouve que ce n'est pas une bonne nouvelle, j'appréciais vraiment tes mots et tes commentaires dans cet espace et ils vont me manquer. J'espère aussi que tu vas bien et que tu continueras à te balader parmi les mots et les images. bises et à bientôt, peut-être...surement

moments égarés a dit…

Faut parfois laisser respirer la vie pour que les mots s'oxygènent à nouveau. T'espérant au mieux, je t'embrasse très fort...

Françoise a dit…

Tu vas me manquer, Kat...
Tes mots vont me manquer...
Mais on ne se perd pas de vue, n'est-ce pas ?... ;-)
A bientôt, douce amie.
Je t'embrasse fort.

julie70 a dit…

De temps en temps, je suis lasse aussi a continuer d'écrire jour a jour, souvent le matin, mais ensuite je me dis: 'puis-je laisser mes lecteurs fidèles?'

On te restera fidèle et on reviendra, aussitôt que tu ouvre de nouveau tes portes.

Prends le 'sabatical' que tu en as besoin pour recharger les batteries.

Anonyme a dit…

Tu fais le choix que tu perçois, et cela t'appartient. Nous prendrons le temps de lire ou relire les pages que tu nous a offertes. Bises W

le-barbier a dit…

Oui à la jachère!... non à la friche (d'où mon commentaire)!

Pour tes futurs ensemencements, la reconstitution d'un stock de minéraux et autres matières organiques sont indispensables...

Liberté (de décrocher pour souffler), j'écris ton nom sur les murs de mes nuits subversives!

Bon délassement et surtout prend ton temps.

Le barbier reconverti en laboureur!

Anonyme a dit…

Parfois stopper oui.
Et parfois non.
Alors recommencer
ou continuer.
Bises
Dusty

Kat Imini a dit…

Hubert, me revoilà, je ne sais à quel rythme, mais je n'ai pas voulu me retenir ce soir quand j'ai eu envie de revenir ici, pour autant, je vais continuer comme celà, à mon rythme.

The Bluebird, sourire, je viens d'ouvrir les fenêtres, tu avais raison, j'aère un peu. Je t'embrasse fort.

Je n'ai jamais pensé que tu allais me lâcher Anne, tant mieux d'ailleurs, bises à Toi.

Une libellule, merci c'est gentil, dire ce que l'on ressent n'est pas égoïste, tu n'imposes rien, tu t'exprimes, c'est bien je trouve. Bises et à bientôt.

Moments égarés, merci de ton amitié et ta constance. Je t'embrasse.

Françoise, bien sûr que nous ne nous perdrons pas de vue, d'ailleurs nous allons même nous "trouver de vue", sourire. Je t'embrasse.

Julie, alors bienvenue à toi encore une fois, toi qui continues sans relâche à nous faire partager tes joies, tes questions et tes émerveillements. Je t'embrasse.

W, faut-il que je ferme plus souvent mon blog pour avoir le plaisir de te lire ? Je te taquine, c'est toujours un plaisir de te savoir encore là. Je t'embrasse.

Le Barbier, tu as fermé tes portes, ton espace, dommage, j'aimais vraiment te lire, tu me manques, oui, c'est sincère. Alors, fais des signes, ils me font plaisir. Reviens par ici quand il te chante.

Dusty, merci, c'est sympa d'être venu, vraiment. Bises.

Merci à tous, même si je ne vous réponds qu'aujourd'hui, je vous ai lus au fil des jours, et je le dis, c'était "bon".