vendredi 7 mai 2010

Le mystère de la création...

Le mystère de la création…
Créer,
Ecrire, sculpter,
Tricoter, coudre,
Dessiner, peindre,
Et bien d’autres choses encore…
Il faut des « outils »,
Des intermédiaires
Qui donneront « vie »
A une idée…
Parfois, cette idée est très claire,
Précise,
C’est un projet…
Parfois, cette idée n’est qu’une ébauche,
Qui va s’affiner en se concrétisant…
Parfois, cette idée n’est qu’une idée…
Un fil que l’on saisit,
Que l’on extrait,
Et que l’on suit…
Sans savoir vers où il nous amènera…
Tel ce pinceau,
Qui rame dans un gobelet océan,
Ignorant la nuance précise
Qui finalement
Teintera la toile
Sur laquelle il accostera…

10 commentaires:

François a dit…

Comme une fumée qui émanerait de la brosse et deviendrait nuage. Que d'images et de rêveries affleurent !

François a dit…

Comme une fumée improbable de transparence qui, émanant de la brosse, se ferait nuage. Les images se bousculent.

anne des ocreries a dit…

Oh, joli texte inspiré ma Kat ! C'est exactement ça. On part de rien, parfois, une évanescence, et nous sommes des explorateurs devant la réalisation finale, quelle qu'elle soit.

Karl Chaboum a dit…

Chère Kat, toujours en vie avec envie de faire réfléchir!
Cette buée de bleu éparse et un pinceau en chômage valent bien des ribambelles de mots.
Avant d'aller dormir, je furetais à gauche à droite sur Ma palette de mots. Un texte que tu m'avais inspiré est en ligne quelques part. Désir d'aller en Espagne etc.
Je garde contact avec toi, tu es douce, franche, sincère.

Hubert a dit…

Bien jolie dilution...lente et bleutée...annonciatrice d'inspiration...enfin...

The Bluebird a dit…

Et parfois le pinceau s'arrête, moment magique dans l'attente du premier geste, de l'inspiration première.
Très joli billet, ma chère Kat.
Je t'embrasse.
Thierry

Françoise a dit…

Je n'ai jamais les idées très claires
pourtant, lorsque je peins, c'est très clair, trop clair
et j'aimerais que ce ne le soit pas autant
je préfère l'imaginaire au réellement clair

comme cette photo que j'adore
ainsi que tes vers !

Tu me suis, Kat ?... Moi, oui... (sourire)
Douce nuit à toi, mon amie.
Je t'embrasse fort.

moments égarés a dit…

Plume, pinceau, clavier...
Trouver sa couleur, son essence...
Pour chaque fois refaire le monde...

autrement moi a dit…

Créer c'est aussi parfois ne rien faire. Pas besoin de pinceau, ni d'outil, juste laisser courir son imagination au delà même de ce qu'on aurait pu être capable d'imaginer

Kat Imini a dit…

François, les deux textes de vos commentaires, nuancés différemment illustrent bien le pinceau des mots qui donne des tons différents...

Merci Anne, j'aime bien l'idée d'être explorateur, aller sans savoir vers quoi, mais aller. Bises.

Karl, merci de t'arrêter ici, je garde le lien moi aussi, te suivant dans tes autres mondes, le lien n'est pas rompu.

Hubert, cette photo est une belle entrée, en matière, pour parler de création, non ? Sourire.

Thierry, le bleu te va si bien l'Oiseau, merci pour les compliments, je t'embrasse.

Françoise, bien sûr que je te suis, tu es très claire et cependant tu ne manques aucunement d'imagination et de sensibilité, je t'embrasse fort.

Oui Moments égarés, trouver son mode d'expression, pour traduire, pour s'exprimer et partager.

Autrement moi, heureuse de te relire ici, tous les moyens sont bons, la pensée est un art aussi, je crois. Bises.