samedi 31 octobre 2009

La machine à écrire...

www.altphotos.com

La machine à écrire…
Joli nom, plein de contradictions…
La machine n’écrit pas…
Ecrire,
C’est composer un texte,
La machine compose des mots…
Sous l’impulsion de doigts appliqués…
Qui leur donnent vie
Ou les retranscrivent.
En frappant
Sur ce genre d’instrument,
J’aime le bruit des lettres
Qui sortent de la corbeille une à une,
Encrée par le ruban,
De leur empreinte
Elles marquent le papier,
Puis retombent.
Alphabet bien dressé,
En représentation
Dans le cirque Royal
Catapulte d’idées ou de rêves,
Qui deviennent lisibles…
Audibles donc,
Un piano des mots…

6 commentaires:

le-barbier a dit…

A quand une machine à images qui sous l'impulsion de nos petits doigts fébriles nous composera des tableaux plus beaux que toutes les Mona Lisa réunies...

Enfin, un Louvre à domicile suivant la bonne volonté de nos dix phalanges extasiées.

Au piano des mots... s'ajoute un kaléidoscope et ses millions de combinaisons de jolies images.

Tes mots et tes images en sont le premier jet et quel jaillissement !

Kat Imini a dit…

Tu as raison ce serait magique ! Merci de ta venue ici Le Barbier et de tes compliments qui me touchent.

anne des ocreries a dit…

Un piano-à-mots, c'est beau ! pour des symphonies d'idées....
Bises ma Kat, j'ai du retard pour cause de bronchite terrible !

Kat Imini a dit…

Anne, tu n'as jamais de retard, tu as tout ton temps. J'espère que ta bronchite s'en est allée. Je t'embrasse fort.

julie70 a dit…

au début, de la micro-informatique, on pouvait même décider d'entendre les lettre quand on les tape à l'ancienne...

mais oui, ce n'est pas la machine qui écrit, ou le dictaphone qui parle, c'est nous, c'est nous!

j'écris moins, je parle plus ces temps-ci, la fluidité des histoires dites m'enchante, on peut les modifier au gré de l'occasion, des gens qui écoutent et regardent et du moment, tout simplement, jamais figé tout à fait, en fait, tu m'as inspiré en lisant ceci mon billet de ce matin!

comme mon billet a inspiré hier celle de Gelzy

Kat Imini a dit…

Julie, c'est tout un art de parler devant un auditoire, tu sembles y prendre goût et ravir ton public. C'est bien d'avoir ce courage, c'est un peu sans filet, avec l'avantage de permettre l'improvisation. C'est bien que les mots ici se suscitent ou se répondent, je t'embrasse.