dimanche 25 octobre 2009

Association d'idées...

www.altphotos.com

Association d’idées…
Comme un bout de fil
Qui vous ramène à la bobine…
Là, je suis plutôt partie de la bobine…
Cette image,
Moitié de visage…
J’ai songé à Jeanne qui rie
Et Jeanne qui pleure…
De l’autre côté,
Son cou est-il bordé de chardons ?
Ce que nous montrons,
N’est pas exactement ce que nous ressentons…
Tout ne peut être extériorisé…
Pudeur ou jardin secret,
Politesse ou diplomatie…
Nous sommes seuls,
Chacun,
A tout savoir de nous…

Le fil m’a amenée
A repenser à Annie Lennox
Et à ce très beau cd qu’une amie m’a offert
(Pas de vidéo officielle de disponible,
Mais j’adore cette chanson)

7 commentaires:

anne des ocreries a dit…

"Nous sommes seuls, chacuns, à tout savoir de nous"....parfois c'est regrettable et souvent ça rassure,^pas vrai ? Sauf que...en cherchant bien...nous même ne savons pas tout de nous, je crois...en fait, il n'y a jamais personne, à tout savoir de nous....
Bises ma Kat, porte-toi bien !

Carole a dit…

je ne sais pas tout, même de la personne la plus proche de moi. Je ne sais pas tout, même de moi-même. et tant mieux; ON EST PLEIN DE SURPRISES, de mystères et de secrets : c'est le sel de la vie.

Kat Imini a dit…

Anne et Carole, vos commentaires me font réaliser que je me suis mal exprimée. Je voulais dire que nous sommes peut-être les mieux placés pour savoir, savoir nos pensées et nos réactions dans la "comédie humaine", dans toutes les strates de la vie, professionnelle, relationnelle. J'étais plus sur le fait que nous sommes "l'acteur", celui qui agit, toujours en présence de nous mêmes. Suis-je bien claire ? Je ne sais pas. Merci à vous en tous cas pour cet éclairage. (Mot de validation : inchain, ça ne s'invente pas).

Françoise a dit…

Bises, en passant, ma douce Kat.
Je n'ai pas trop de temps ces jours, mais je ne t'oublie pas.
Belle journée à toi, ma belle amie.

anne des ocreries a dit…

Oui, en effet, c'est clair ainsi ; et c'est vrai, nous sommes les mieux placés pour savoir quoi faire, tu as raison.

Kat Imini a dit…

Françoise, j'aime bien quand tu passes, je n'ai jamais pensé que tu m'oubliais, nous avons tous nos moments "d'absence" ou de surmenage. J'ai toute confiance en ton amitié, je t'embrasse fort.

Kat Imini a dit…

Anne, il est heureux parfois de s'expliquer plus clairement, surtout quand une amie n'a pas forcément compris ce que nous n'avions exprimé que maladroitement. Bises.