jeudi 8 octobre 2009

Echange de couleurs (2)

Faut-il se fuir ? Accepter que l’on soit toujours au-delà de soi ? Reconnaître que personne ne saura qui l’on est, pas même soi ? A ces questions qu’elle se pose, elle répond par une pose. Peut-être parce qu’elle ne peut pas s’encadrer.Elle avait eu souvent tendance à se fuir, à se fuir ou à trop se chercher ? L’un pouvant mener à l’autre et réciproquement.

Elle se cherchait et se fuyait déjà dans les miroirs… Parfois, au hasard, elle trouvait à ses yeux une image d’elle qui lui convenait, parfois elle ne pouvait plus se voir.

Elle avait croisé sur sa route des personnes qui lui avaient donné des regards différents. Elle avait pris confiance à travers eux. Elle s’était apprivoisée elle-même, avait pris goût à se découvrir un certain charme. Elle avait cessé de se maltraiter inutilement.

Aujourd’hui, elle sait que rien ni personne n’est parfait, mais que tout a un sens et une raison d’être. Elle a encore du mal à s’encadrer, se dit-elle en souriant, elle n’aime pas être encadrée, ceci doit expliquer cela...

11 commentaires:

jeff a dit…

J'aime beaucoup ce texte sur l'acceptation de son image, sur soi !...
Pour moi, nous sommes chacun des miroirs et les autres s'observent à l'intérieur de ce miroir !

Amitiés !

Jorge a dit…

belle réflexion.
Aragon a écrit :
"Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard..."

anne des ocreries a dit…

Ah, il est beau ce billet ma Kat, chacun pourrait l'avoir écrit, ou aurait eu envie de le faire....en fait, faut se dire qu'on est beau pour les gens qui nous aiment, et qu'à travers leur affection nous pouvons réussir à nous supporter...
Bises du soir !

Bluebird a dit…

Et tout est dit !
Je t'embrasse fort, Kat
Thierry

Françoise a dit…

S'accepter et apprendre à s'aimer, tel(le) que l'on est, tout en sachant que l'on ne peut pas plaire à tout le monde, c'est ce que je me dis souvent...

Passe une belle nuit, ma douce Kat.
Je t'embrasse très fort.

Marie a dit…

Simplement beau et tellement vrai......je me comprends. Bises ma belle Kat et merci!

Kat Imini a dit…

Jeff : Merci pour ton passage ici et tes mots, j'aime bien l'idée du miroir pour les autres, amitiés.

Jorge : Aragon n'avait pas tort, mais un des plaisirs de la vie c'est aussi d'apprendre tous les jours... Tu le sais si bien...

Anne : Merci d'avoir aimé et de le dire. C'est vrai que le regard des autres peut parfois blesser, mais surtout embellir. Bises du soir !

Bluebird : Je t'embrasse fort aussi.

Françoise : Ne pas plaire à tout le monde, c'est normal, après il faut s'accepter aussi soi même, ça allège. Douce nuit à toi aussi, je t'embrasse fort.

Marie : Quel plaisir de te lire ici, sincèrement, je te remercie et te comprends aussi. Je t'embrasse.

À fleurs de peau a dit…

Être encadré par du bois, de l'acier laisse des marques. Les miroirs sont de marbre, de glace.

Attention à soi, on voit les rides de si près ! Choisir ceux qui aiment nous regarder, surtout ne pas les fuir, ils nous regardent sans malice, laissons-les nous pétrir du regard. Nous nous autopétrirons avec indulgence, et le sourire de poindre à nos lèvres.

Kat Imini a dit…

A fleurs de peau : Si je traduis rapidement, ne plus se regarder mais se donner à voir, avec discernement, vers la bienveillance.

julie70 a dit…

absolument fantastique cette image, c'est toi qui les prends? et le texte, j'adore!

nous ne savons pas nous même tout sur nous mêmes, et en plus nous changeons heureusement avec le temps, et puis retrouvons des anciens moi, oubliés, comment les autres pourraient savoir tout sur nous, alors?

Kat Imini a dit…

Non Julie, ce n'est pas moi qui a pris cette photo, je n'ai pas la source, je n'ai donc pas pu l'indiquer, mais je n'ai pas pu non plus renoncer à poser des mots dessus. Oui tu as raison, nous sommes déjà complexes dedans, nous évoluons, nous changeons, nous nous interrogeons nous mêmes sur nous mêmes, mais le dehors nous éclaire aussi, les autres nous font résonner, ce n'est pas à toi que je vais l'apprendre. Je te souris, tu m'étonneras toujours.