mardi 10 février 2009

Il a neigé sur Dublin...

Il a neigé sur Dublin…

J’aime le regard
De Celle qui,
L’œil avisé dans le viseur
Sait capter l’image…
Une ville que j’ai découverte en été
Il y a deux ans…
Guidée par Elle et l’envie de la retrouver…
Il a neigé sur Dublin
Mais Marie a su en saisir la chaleur aussi…
Et me l’offrir…

6 commentaires:

Marie a dit…

Envie de te retrouver aussi! Et tac...Marie

En passant a dit…

En découvrant les toits d'une ville, on se dit qu'il faudrait peu de choses pour que l'on comprenne à quoi elle rêve.

le-barbier a dit…

C'est peut-être la même paupière qui derrière son viseur et à travers son angle de vue et sa perspective d'un parapluie ouvert sur le monde....qui est à l'origine de cette "froidure irlandaise" à la fois noire et blanc et éclairée et, qui sent bon le début du siècle avec ses lanternes magiques !

Kat Imini a dit…

Même pas mal ! Sourire Marie, je t'embrasse.

Kat Imini a dit…

Oui En passant, c'est comme la voir autrement, se placer au-dessus, sortir du foisonnement qui brouille tout.

Kat Imini a dit…

Non Le barbier, ce n'est pas la même paupière, celle là je la connais bien, elle vit à Dublin et c'est une très belle personne, ce qui ne veut pas dire que les autre n'en sont pas. Merci de poser tes mots ici, tu es bien silencieux chez toi, dommage, mais si c'est ton choix, je le respecte. A bientôt.