lundi 9 février 2009

Angle de vue...

www.altphotos.com

Force des images,
Influence même…
Imaginez cette photo d’escaliers,
Pas forcément au départ très avenants…
Mais si la prise de vue allait vers le haut,
N’en seraient-ils pas moins sombres ?...
Pour ma part, je dirais Oui…
J’aurais pu,
Pour illustrer mon propos,
Trouver une photo
De verre…
A moitié plein…
Ou à moitié vide…
Il me semble que cela aurait été…
Moins parlant…

37 commentaires:

Françoise a dit…

C'est bizarre, cette photo me donne le vertige. Drôle de sensation. Un peu dérangeante.
Je rêve très souvent que je monte des escaliers, mais c'est rare que je les descende. Il paraît que c'est bon signe... sourire
En tous cas, cette photo est très belle, malgré tout.

Douce nuit à toi, Kat.
Je t'embrasse.

Anonyme a dit…

Un peu "casse-gueule" cet escalier. On a l'impression qu'on peut tomber en descendant (dans ta bouteille déjà à moitié vide.) C'est pour cela sans doute que cette photo, en plongée, donne le vertige. On peut dégringoler aussi en montant mais on est dans le bon sens pour se rattraper. La photo de l'escalier en contre-plongé donnerait, au contraire, une sensation de hauteur jusqu'à rejoindre l'optimisme de ta bouteille encore à moitié pleine.
renthrot (bercail)

Anonyme a dit…

contre-plongée
resthp (bercail)

Kat Imini a dit…

Oui elle entraîne vers le bas cette photo... C'est drôle, je suis sujette au vertige aussi (l'escalier monumental de Saint Charles a peut être laissé des traces... sourire). Douce nuit à toi Françoise, je t'embrasse.

Kat Imini a dit…

C'était un verre et non pas une bouteille, sourire, renthrot (bercail), rire.

Françoise a dit…

Oui, Kat, je me rappelle de cet escalier monumental... sourire
Je serais curieuse de retourner y faire un tour. Lorsque je passe sous le tunnel de la Croix-Rousse, je jette toujours un regard sur la gauche pour tenter d'apercevoir cette grande bâtisse. Le clocher de l'église qui est sur la place, aussi. Je m'en souviens, car j'étais très souvent en retard... rires.

Bonne nuit, Kat. Je t'embrasse.

julie70 a dit…

j'adore autant l'image que ce que tu en écris, j'aime les marches, qu'ils vont en haut (et on ne sais pas où on arrive) ou qu'ils nous conduisent vers bas, comme ici. Et bien sûr, pour moi, autant que possible, regarder la verre encore pleine, même si juste un quart...

Kat Imini a dit…

Françoise, quand tu nous veux, nous nous faisons une expédition, un retour en arrière, ce serait drôle non ? Douce soirée à toi, je t'embrasse.

Kat Imini a dit…

Julie, ton optimisme est admirable, j'ai beaucoup aimé ce que tu as écrit : "le verre encore plein, même si juste un quart", je t'embrasse fort.

Anonyme a dit…

Vaut-il mieux un verre au quart ou une coupe pleine ?
fleabipe (je n'invente rien ! )

Kat Imini a dit…

Comment ? Sourire. Au quart, sur un bateau ?

Françoise a dit…

Pourquoi pas, Kat ! En effet, ce serait tout à fait possible et amusant... sourire

Anonyme a dit…

COMMENT ?
reneness (incroyable la synchronicité des signatures qui "contrepètent" )

moments égarés a dit…

un regard en arrière
sur le vertige des années qui passent
sur le désir d'y revenir
par l'étroit passage du souvenir
se rappeler de ses assises
de notre étonnante ascension...

Anonyme a dit…

Que quelqu'un monte ou descende, il se trouve que sur le palier il est attendu.

Anonyme a dit…

Quand le verre est à moitié vide on peut le remplir d'une autre moitié.
Quand le verre est à moitié plein on peut encore le vider à moitié...

(faux annonyme)(juste un clin d'oeil... c'est si précieux)

Kat Imini a dit…

Je ne sais pas si les deux messages "Anonyme" émanent de la même personne... Je vais répondre malgré tout aux deux en un seul commentaire. Rien n'est moins sûr que de trouver quelqu'un qui nous attend sur le palier, en montant ou en descendant d'ailleurs. Quant au "Faux anonyme" cela suggère que j'ai reconnu quelqu'un, mais ce n'est pas le cas, il faudrait m'éclairer sur le palier...

Anonyme a dit…

Catherine,
Douterais-"tu" qu'il y ait eu quelqu'un derrière l'appareil photographique ?
Si "vous" déroulez la mémoire quelle soit bande de chez Illford ou électronique "vo(t)us" devriez avoir trouvé l'identité de celui que tu ne peux pas ne pas avoir reconnu.

Kat Imini a dit…

Toujours "Anonyme", j'ai enfin compris sur le fait d'être attendu(e) sur le palier... Quoi que, les retardateurs ça existe aussi... Quant à la suite de l'énigme, j'avoue ne pas t'(vous)avoir reconnu... Ce n'est pas faute d'avoir cherché, je perds peut-être la mémoire... Mais j'ai dû oublier que c'était le cas...

Anonyme a dit…

Bonjour Catherine
Vous;
Tu;
Hésitation!
Accord.
Cela ne te parle toujours pas ? Pas à pas
Se croiser dans cet escalier ?
Tu me dirais bonjour sans hésiter.

Kat Imini a dit…

Anonyme, j'avoue ne pas trouver, je déteste ne pas trouver, je continue d'ailleurs à chercher, je dissèque les indices, les rapproche, mais j'avoue ne pas trouver avec certitude...

Anonyme a dit…

Kat-Imini
Vous troussez fort bien vos réponses...
Pour trouver ne faut-il pas dépasser le trouble du trou de mémoire ?
Le viseur de l'appareil photographique parfois ressemble à un trou de serrure.
Le voile qui pend derrière la porte est un tissu à trou-trou... Il faut jouer avec les fils croisés et ne plus voir quand on tente de le déplacer en soufflant. Le trousseur en est alors pour ses frais.
Trouble-fête ou troubadour ?
Toi ménestrelle ?
Au trou-madame, je semble marquer des points alors que je ne joue pas aux boules dans l'escalier qui tomberaient dans un trou d'eau à La Guillotière.
Tu as trouvé !
Le seul indice que je puis te donner c'est que je fus un trou dans tes lectures...
Préserve mon anonymat...

Kat Imini a dit…

J'avoue Anonyme ne pas déméler les fils de l'énigme, je ne lacherai pas tant que je ne saurai pas, donc je relance le débat, l'indice est une énigme aussi, suis-je amnésique ou fatiguée ? Je ne me prononcerai pas... A moi de formuler un indice que je connais et que vous n'aurez qu'à me confirmer : veuillez laisser un message...

Anonyme a dit…

"Pince-moi, je rêve"... "Le désir va rester" ...
Puis ça, puis là, comme le vent varie, chantait François Villon...
Abîme du cheminement ; tu ne tomberas pas. Lance ton chapeau il sera cerf-volant. Kat-Imini tu es à deux duites de t'exposer non pas à ma déception mais à ma volonté de te troubler encore plus, de troubler encore plus ta recherche. Je vais lancer la navette, le tissu deviendra soie des mystères ; je t'en ferai un bandeau de colin-maillard.
"C'est déjà ça". "Tu as l'oeil ouvert sur le monde", arrête d'être raisonnable, fait confiance à un autre sens, ton ouïe.
C'est un indice.

Anonyme a dit…

Un trou dans la lecture, l'écriture... il a plus d'un tour dans sa musette (petite muse inspiratrice, oh làlà...)

Un trou dans un textile ne doit pas toujours être reprisé.
De plus on n'a pas toujours à sa disposition l'oeuf, le fil, l'aiguille et le dé...

La partie est relancée ! Le "manipulateur", sans aucune méchanceté, derrière le drap du théâtre de Guignol, laisse Gnafron regarder par la déchirrure et se délecter des visages en questionnement...

Anonyme a dit…

Catherine,
La solution tu la trouvera dans "le point de vue" qui permet le bon cadrage.
Si tu donnes ta "langue au chat", je ne sais comment je réagirais...

Anonyme a dit…

Please ajouter un " s " à "trouvera"

Anonyme a dit…

Kat-Imini
Ceci n'est pas un signe pour résoudre l'énigme...
Comment as-tu fêté la première année "des mots, des images"...

Pour cet anniversaire, c'est un plaisir que de t'avoir donner du fil à retordre... le lien n'en sera que plus fort, juste serré.

Je signerai AAnonyme pour qu'il n'y ait pas de confusion.

Anonyme a dit…

Catherine,
Le désir de savoir est un des désirs sublimes de la vie.
Me figureras-tu en donnant un nom au "signataire" de ces posts ?

N'as-tu pas reconnu le style ?

Aurais-tu glissé ma voix dans ta mémoire, une photo dans ton porte cartes, qu'il te serait encore très délicat de réaliser mon portrait.

J'aime à penser, comme l'a écrit Annie Ernaux, que je "squatte" un coin de tes pensées...
Eclats de rires...
Annonyme

Kat Imini a dit…

Anonyme, je me suis absentée, j'ai lu et relu vos messages, j'ai du mal à trouver, je ne donne pas ma langue au chat, je persiste mais ne signe pas encore... Ce qui est un peu troublant, c'est comment pourrais-je vous dire qui vous êtes, si je dois préserver, comme vous me l'avez demandé, votre anonymat ?... Je n'ai pas fêté mon un an de "des mots, des images", juste le 365ème message : http://kat-imini.blogspot.com/2009/02/365.html

Kat Imini a dit…

Et pour le squatt oui, je cherche, donc je pense... Sourire.

Anonyme a dit…

Catherine,
Un jour vous n'avez pas osé.
Pourtant le lien se fit... Vous connaissez ma voix.
AAnonyme

Vous trouverez un gué et nous serons sur le même berge.

Kat Imini a dit…

Jolie "conclusion" AAnonyme.

Anonyme a dit…

Dernier signe

AAnonyme pourrait être "sylvabel"
Demain vous aurez la solution...

Kat Imini a dit…

Je pense avoir trouvé AAnonyme, mais je verrai demain si c'est le cas...

Anonyme a dit…

Kat,
Je venais de passer dans la rue sylvabelle à Marseille, ce nom m'a permis par ces deux premières syllabes "sylve" de te mettre sur voix du sourire !
Vive la vie !

Kat Imini a dit…

Oui c'est sûr vive la vie AAnonyme !! Elle sait être tellement belle.