dimanche 22 juin 2008

Etonnant...

Une maison au milieu des vignes,
Une maison à la campagne…
Je trouve cela étonnant,
Ce besoin de marquer l’entrée.
Un portail, je comprends,
Des murs autour, ça s’explique,
Mais cette haie,
Grandiloquente…
Qui borne l’entrée,
Ne rien voir à droite, à gauche,
Etre obligé de viser droit,
Labyrinthe unilatéral…
Ne pas s’égarer…
Le fil des mots, le fil d’Ariane
Mais où est le Minotaure ?...

8 commentaires:

Philippe a dit…

Pour isoler la maison et le jardin de la vue des passants ? Il aurait-été plus judicieux de transformer le portail. Le photographe est plus malin, il a trouvé l’angle... mais pas le Minotaure.

Kat Imini a dit…

Sourire Philippe, La photographe, je précise... Le minotaure je l'ai au bout du fil... Rire

Françoise a dit…

Etonnant, oui, ce portail, ces murs hauts, et cette ouverture et vue de l'autre côté.
Face cachée, face ouverte ;-)
Bon début de semaine, kat imini. Bisous.

Philippe a dit…

Méfie toi de Thésée ! Sourire.

Kat Imini a dit…

Philippe, qui te dit que mon prénom n'est pas Ariane ? Sourire...

Kat Imini a dit…

Françoise, merci et bon début de semaine à toi aussi, sourire au bébé.

julie70 a dit…

non seulement la haie, mais des hautes murailles autour pour se baricader parait-il

Kat Imini a dit…

Et oui Julie, tu as raison, j'aime beaucoup la façon que tu as d'employer le "parait-il", oui c'est tout à fait juste.