vendredi 20 juin 2008

Côte sauvage...

En plein mois de janvier,
Comme un monde parallèle,
Une autre planète…
L’odeur des embruns,
Le bruit des vagues qui se cassent sur les rochers…
Et ces chemins côtiers,
Bordés de végétation résistante…
Sur lesquels je peux marcher des heures.
Un air du large qui m’ouvre des horizons,
Comme s’il me rendait perméable au bonheur simple,
De respirer, de sentir,
De mettre un pied devant l’autre.
Ce coin de Bretagne me parle à l’âme…

8 commentaires:

empreinte a dit…

Sauvage est la côte, apprivoisé est ton coeur.

Le Comte de Beauvoir

Kat Imini a dit…

Empreinte, je prends ton commentaire comme un beau compliment... Apprivoisé n'est pas dressé... Je me sens souvent proche de la mésange... Sauvage juste ce qu'il faut... Sourire
(P.S. : Qui est Le Comte de Beauvoir ?... Je n'ai pas trouvé... Un pseudonyme ?... )

empreinte a dit…

Ça aurait pu être l'oncle de Simone... :)

faramineux a dit…

La belle Simone?

Kat Imini a dit…

Merci pour ce complément d'information Faramineux.. Article intéressant. J'avoue avoir bien aimé ce nom Le Comte de Beauvoir, si Simone était sa nièce, tant mieux pour elle...

empreinte a dit…

Beauvoir, bavard, bavoir, buvard...

Kat Imini a dit…

Buvard, boulevard, billard...

empreinte a dit…

Boulevard Simone de Beauvoir, cela sonne bien quand même?