jeudi 30 avril 2009

Envie d'un matin d'été...

www.altphotos.com

Envie d’un matin d’été…
Un peu au Sud,
Levée tôt,
Réveillée par le chant des oiseaux…
Se retrouver de l’autre côté de la fenêtre,
A l’intérieur,
Un peu sombre,
Pour garder la fraîcheur…
Sentir la verdure débordante dehors,
L’odeur du café,
Du pain grillé,
Du basilic qui embaume…
Et aller s’installer dehors
Après avoir piqué la nappe de l’Ami Ricoré…
S’armer de moult pots de confiture
Avec l’étiquette qui va avec…
Se préméditer un festin du matin,
Et le savourer
Tartine après tartine…
Doucement mais sûrement,
Bonheur simple et nourrissant
A plus d’un titre…

10 commentaires:

À fleurs de peau a dit…

Où mieux être : dehors ou dedans ?

Ces quelques mots,
beurrée de tartines,
confitures sélect,
me font entrevoir
un goût raffiné
pour les choses simples,
mots qui ne sont généralement
pas associés.

Quand j'étais à La Havane
il y a quelques jours,
j'ai soupé chez des amis...
la serviette de papier
était du papier de toilette
plié en quatre,
avec un constant sourire
sur les lèvres.

Ils déménagent en juillet à Miami.
Ils n'en peuvent plus
de la misère.
Leur montrer cette photo
les ferait pleurer.
Peut-être que non.
La femme d'Antonio s'appelle
Milady: un port de reine.
Leur garçon Daniel,
gentil comme bien des riches
rêveraient d'en avoir un.

Résumé: Envie d'un matin d'été
me donne la même envie,
même texte, même décor.

Je le souhaite ardemment
pour tous mes amis
qui ont envie d'un paradis,
pas pour maintenant, à venir.

Bluebird a dit…

On sentirait presque l'odeur du café chaud. Se préméditer un festin du matin : que cela est bien dit. Ca me donnerait presque envie de prendre un deuxième petit déjeuner.

Je t'embrasse fort.
Thierry

Nina a dit…

Travaux pratiques:
Premier mai: lever en cascade
Dans la maison pleine
Réveillés par le champ des tourterelles
La lumière éblouit la maison
Dehors le vert du jardin nous appelle
Il fait juste un peu frisquet
Cela vaut le coup d'attendre
Le temps de préparer ce repas de fête
Et de savourer le bonheur simple d'être ensemble
Bonne journée!

Rom a dit…

Miam, un véritable régal des sens.
Bien que le sujet ne soit pas le même, je suis téléporté irrésistiblement vers "Le Sud" et "La maison près de la fontaine" de Nino Ferrer.
Le bonheur qui s'étire, le matin que l'on retient en lui faisant la fête.
Ton texte, Kat, c'est du pointillisme.
J'adore... bisous

Kat Imini a dit…

A fleurs de peau, les "petits" bonheurs quand ils sont savourés en deviennent plus que délicieux, savoir s'y arrêter c'est aussi se constituer une galerie ou une bibliothèque de souvenirs inoubliables. J'aime beaucoup le regard que tu portes sur tes amis, ce sont des gens heureux comme dirait William Sheller...

Kat Imini a dit…

Contente que tu aies presque pu sentir l'odeur du café Thierry, on trinque ? Sourire, je t'embrasse fort.

Kat Imini a dit…

Nina, toujours très bien de passer de la théorie à la pratique, ce matin, tout me semblait au vu de tes mots, prêt pour le festin... Alors dis, c'était bien ?

Kat Imini a dit…

Rom, touchée par le "pointillisme" et par le "j'adore", tu écris tellement bien, que ton compliment me fait rougir, mais j'aime bien rougir, sourire. Je t'embrasse.

Philippe a dit…

Tu as oublié la "'tite clope"!

Kat Imini a dit…

Oui c'est vrai Philippe, mais là je savoure d'abord le petit déjeuner, après je vais voir... Sourire.