dimanche 15 mars 2009

Soeur Anne...

www.altphotos.com

Sœur Anne…
Ne vois-tu rien venir ?...
Qui est-elle ?
La sœur… Anne ?
Ou celle qui pose la question ?....
Ou les deux ?...
L’attente renvoie à la solitude,
Il est parfois nécessaire de la meubler…
Je pense aussi à l’histoire du vilain petit canard,
Elle attend un signe…
Ou veuve de ses illusions,
Elle en porte le deuil…
Ce qui m’interpelle
C’est son regard tourné avec attention
Vers l’intérieur,
Alors qu’elle est à la fenêtre…

16 commentaires:

Françoise a dit…

Elle est vers la fenêtre, car elle voudrait s'évader un peu, connaître autre chose, mais elle ne sait pas si elle peut, elle ne sait pas si elle a le droit. Son regard est interrogatif et inquiet. Elle n'osera sans doute pas, et elle restera et passera sa vie avec cette robe noire, symbole du deuil de ses envies réelles, de ses envies d'ailleurs qu'elle ne s'autorise pas...
(Ce n'est pas moi qui le dis, c'est elle... ;-))

Bonne soirée, Kat. Je vais regarder l'hommage à Bashung sur la 2 à 22h30.
Je t'embrasse fort.

Kat Imini a dit…

Françoise, j'aime beaucoup quand tu laisses aller tes mots, je la regarde et je me dis que ce que tu écris lui correspond bien. Enfin puisque ce n'est pas toi qui le dis, elle le dit bien alors... Sourire. Oui moi aussi je vais attendre 22h30, nous savons donc que nous partagerons ce moment ensemble, avec Lui. Je t'embrasse fort.

Jorge a dit…

oui, moi aussi, je ne manquerai pas ce moment, même si je prends demain le train pour Thionville...

Kat Imini a dit…

Nous sommes tous les trois à regarder Bashung, au même moment, ça ne m'étonne pas, je vous embrasse tous les deux.

Jorge a dit…

Je fais ma valise, je le revois, il me rappelle tellement de choses,
je redécouvre son intelligence et sa lucidité,je retiens mon émotion,
je me revois surtout, en fait dans ma BMW lancé à fond sur l'autoroute, au coeur des années 80...

Kat Imini a dit…

Je le revois aussi, j'ai tant partagé avec Lui, des tranches de vie, d'émotions, de mots couverts qui se laissent deviner, "dehors" que j'avais mise ici, et qui me parle tant... Heureuse de partager ça avec toi aussi...

Bluebird a dit…

Je préfère l'histoire du vilain petit canard, elle contient plus d'espoir. Le noir lui va bien mais le blanc la mettrait plus en valeur encore.

Je t'embrasse fort.
Thierry

le-barbier a dit…

Je pense que son horizon est occulté par le ridicule de la vie...c'est pour cette raison qu'elle nous lance ce regard angoissé...

Rien à voir avec les dernières déclarations du Pape qui a annoncé que Dieu avait disparu de l'horizon de l'homme...soeur Anne ne croit plus aux sornettes des hommes-dieux.

Et moi qui ne l'avait jamais aperçu mêmes les matins (trop rares) où mes paysages permettaient tous les miracles...

Grande question ! a dit…

Trop coquette veuve ! Regard de surprise..prise en flagrant délit de l'attente d'un autre, bien vivant !
(parce que je lui trouve un petit air coupable)..

Sourire du soir :-)

Anonyme a dit…

Osez Joséphine

Jowthera

Kat Imini a dit…

Bluebird, j'ai connu Blackbird, mais le bleu te va bien aussi, en revanche moi je la préfère en noir qu'en blanc, mais tout ceci n'est que subjectif, je préfère le noir au blanc, je t'embrasse fort aussi et je suis très heureuse de te relire ici.

Kat Imini a dit…

Le Barbier, oui elle a sans doute laché les parleurs de toute sorte, elle n'a rien vu venir...

Kat Imini a dit…

Grande question, est-il nécessaire d'être veuve pour se vêtir de noir ? Est-il nécessaire d'être réellement coupable pour se sentir coupable ? La culpabilité, comme sentiment, est si facile à attraper...

Kat Imini a dit…

Jowthera, comment as-tu su que la soeur d'Anne s'appelait Joséphine ? Merci, belle conclusion...

Grande question ! a dit…

J'aimais beaucoup Bashung, humour, poèsie, profondeur sans jamais de lourdeur.

La culpabilité, question de conscience individuelle, parfois collective.

Je t'embrasse.

Kat Imini a dit…

Parfois la culpabilité n'est pas que liée à la conscience, elle est induite dans les actes ou les propos de l'autre, elle n'est plus ressenti, elle est imposée. Je t'embrasse aussi Grande question.