vendredi 16 septembre 2011

Toronto (1)

Toronto (1)
En route donc pour cette ville...

Avec cette "fameuse" tour CN
Devenue son symbole...

La hauteur des immeubles
Impose de lever la tête...
C'est beau,
Etonnant,
Visuellement...

Toujours ces façades miroir
Qui allègent le poids des masses,
Donnent un peu d'espace,
Elles se le renvoient,
Elles le partagent,
Il semble plus grand...
J'ai aimé y passer,
Comme je l'ai déjà dit,
Je sais que je ne pourrais pas y vivre...
Les gratte-ciel
Me donnent le torticolis,
Et à force de gratter le ciel,
Il s'amoindrit...
Les styles se marient bien,
L'ensemble est esthétique,
Fascinant même...
J'ai eu la sensation
Croissante depuis Ottawa
D'être aux Etats-Unis,
Enfin du moins
Ce que j'en imagine...
Je redis que les forêts québécoises
M'ont vite manqué...

5 commentaires:

anne des ocreries a dit…

je comprends ça ! c'est beau, mais.....j'ai l'impression d'être dans Métropolis ! ça manque de... ??? ça grimpe trop haut !

The Bluebird a dit…

Peut être que les façades miroir allègent le poids des masses mais... Oui, vivement les forêts !
Je t'embrasse fort, Kat.
Thierry

Hubert a dit…

J'étoufferais je crois...
Je t'embrasse!
Hubert

Françoise a dit…

Prends le pour un compliment, Kat, mais on dirait des photos de synthèse, c'est assez impressionnant d'irréalité !...
Brrr... je préfère tout de même ma verte prairie... :-)
Bon début de semaine à toi, ma douce.
Je t'embrasse fort.

Kat Imini a dit…

Oui Anne c'est assez impressionnant, je ne sais pas comment je vivrais New York, mais j'ai eu la sensation d'y être.

The Bluebird, c'est étouffant par moment et en même temps assez fascinant, curieusement. Je ne pourrais pas y vivre c'est clair, mais ça vaut la peine d'être vu. Je t'embrasse fort.

Hubert, oui ça donne ce sentiment, mais quand tu sais que ta maison est ailleurs, tu visites, je t'embrasse.

Je le prends pour un compliment Françoise et je t'en remercie. Je me sentais comme dans un film, je comprends pour ta verte prairie, voir des mondes différents permet aussi de confirmer ses choix. Je t'embrasse fort, à bientôt.