samedi 6 mars 2010

Le hasard de la rencontre...

www.altphotos.com

Le hasard de la rencontre…
La neige amoncelée
Qui Monte…
Croisant le chemin
De stalactites
Qui suivent leur destinée…
Elles Tombent…
Point de contact…
Reliant la terre au ciel…
Colonne éphémère
Qui durera le temps
Que son épaisseur lui accordera…
Avant de s’étioler
Goutte à goutte,
Sans même se rendre compte
Que cette glace qui fond
Que cette proximité,
Devient promiscuité,
Les ramenant à leur solitude…
Jusqu’au prochain hiver…

9 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Toute rencontre a l'aire d'être un accident de la nature, pourtant toutes ne le sont pas.....:)
Bises ma Kat, ça caille aussi à Lyon ?

anne des ocreries a dit…

Oups ! "a l'air", il faut lire ! honte sur l'heure qu'il est, que vient faire ici ce "e" intempestif ?!!! :))

Bluebird a dit…

Magnifique, Kat. Cela dit, j'aimerais autant que cette rencontre prenne fin et que le soleil enfin sépare neige amoncelée et chutes glacées.

Je t'embrasse fort.
Thierry

HUBERT a dit…

Chut...je m'infiltre doucement...(pas bloggeur pour deux ronds...)
Ai tapé "s'émerveiller" chez Mr.Ggle, ouvert le haut de page et y suis resté, me suis abreuvé des superbes textes et des images qui les accompagnent...
Tu donnes l'envie, l'envie de réécrire comme avant...de s'adoucir, de traduire des sensations et de les partager, ça va revenir, merci Kat, je peux rester?...

Françoise a dit…

Le hasard de la rencontre... un joli moment que tu nous décris, ici, Kat.
L'histoire d'une rencontre éphémère, mais d'une rencontre tout de même, et rien que le mot rencontre me plaît :-)
Pour répondre à Anne : Oui, ça caille à Lyon, j'y étais aujourd'hui, et je suis rentrée chez moi sous la neige !... brrr...
Bonne soirée à toi, Kat.
Je t'embrasse fort.

Kat Imini a dit…

Anne, un accident, ce mot a une connotation négative, un hasard de la vie, il me semble oui. Bises, oui comme te l'as confirmé Françoise, ça caille aussi à Lyon, sans doute moins fortement que chez toi, bises ma Anne, sourire.

Bluebird, merci, oui il est vrai que le printemps va être le bienvenu, encore 13 jours en théorie... Je t'embrasse fort aussi.

Hubert, bienvenue ici, tu sais je ne sais pas qui est blogueur (je doute de l'orthographe, mais peu importe), nous sommes tous de passage sur la toile. Heureuse que le mot "s'émerveiller" t'ait amené ici, tu peux t'installer sans aucun problème. Et puis si ton envie de réécrire se fait tangible, fais nous partager si tu le souhaites, bien sûr, à bientôt.

Françoise, oui ce mot "rencontre" est signe de partage, d'envie, d'émotion, je ne suis pas étonnée qu'il te plaise. Je t'embrasse très fort.

julie70 a dit…

Tu es une magnifique créateur, créatrice, des vers des mots des images dans nous,

"le hasard de rencontre..." même déjà ces mots évoquent énormément en nous et qui sait, pour moi, déclenche aussi tout un récit,

merci

j'y lis un rencontre symbolique, au delà de celui d'hiver...

Karl Chaboum a dit…

Cette rencontre qui glace...
dans un bar,
dans un parc ensoleillé.

Cette rencontre qui fond
à vue d'oeil,
où l'on eut cru d'abord
que la chaleur s'en venait.

Ce n'était que banquise,
et chacun de partir avec sa valise.

Kat Imini a dit…

Karl, une rencontre peut amener à moins ou plus de solitude, elle a, en tout état de cause, le mérite d'exister, merci pour ce joli texte.