mercredi 9 septembre 2009

L'endroit du décor...

www.altphotos.com

L’endroit du décor…
Sommes-nous au pied du mur…
Ou pas ?...
Ce pré où commence-t-il ?
Mais surtout où finit-il ?
La perspective de rentrer
Dans le décor
Est tangible…
Et cet arbre…
Est-il devant
Ou dedans ?...
A-t-il des racines bien ancrées
Ou n’est-il qu’une figure réussie ?
Que de questions
Sur une photo…
Elle me fait penser
A la vie…

6 commentaires:

Françoise a dit…

La vie, avec ses questions, ses incertitudes, ses doutes, oui, c'est vrai. Ses apparences parfois trompeuses aussi, où on ne sait pas discerner le vrai du faux, où le leurre est souvent présent...
Ben oui... c'est mon humeur du soir... sourire

Bonne soirée à toi, ma douce Kat.
Je t'embrasse très fort.

anne des ocreries a dit…

l'endroit du décor...le lieu où l'on habite, donc ? Bien sûr que ça nous place au pied du mur...qu'est-ce qu'on y fait ? peu importe, si c'est de notre mieux, et si le regard porte assez loin.....
Bises du soir, bonsoir, ma Kat, et contemples les arbres, le vent s'y plaît !

À fleurs de peau a dit…

Combien tu as raison Kat. Je suis heureux d'avoir titré mon livre "Le sol à l'envers" qui va dans le sens de tes réflexions.
Réfléchir enrichit, savoir si on est en avant de son temps ou traîne la patte.
La rivière de tes pensées suit son cours, léger, pétillant, jamais endormant.

Bluebird a dit…

Je suis toujours sidéré, Kat, par l'adéquation entre tes images et tes textes. Encore une fois, "du grand Kat", comme dirait Anne.
Tu as raison, offrons l'endroit du décors, une façon de nous offrir nous-meme.

Je t'embrasse fort
L'oiseau

Kat Imini a dit…

Françoise : Les questions que l'on se pose ne trouvent pas forcément de réponses, d'où la difficulté parfois, elles ont malgré tout le mérite d'être posées, peut-être est-ce une façon de nous alléger un peu... Bonne soirée à toi aussi, je t'embrasse très fort.

Anne : Donc ? Je ne sais pas... Mais tes éclairages me sont toujours précieux. J'aime les arbres et le vent, comment le sais-tu, sourire ? Bises du soir mon amie.

A fleurs de peau : Merci pour la rivière de mes pensées, j'aime le fleuve des tiennes.

Bluebird : Tu devrais relire tes mots posés sur des images que tu as choisies, si tu arrives à avoir un regard extérieur, tu verras, tu seras sidéré. Je t'embrasse très fort.

Françoise a dit…

Tu as raison, Kat. Je cherche des réponses à trop de questions. Parfois, il suffit juste de se les poser pour nous alléger un peu, comme tu le dis si bien...
Je t'embrasse très fort moi aussi.