dimanche 31 octobre 2010

Une belle histoire...

Rencontre avec un objet, rencontre fugace... Qui, par la suite, prendra tant de sens...En avril 2000, aux abords de mon lieu de travail, je remarquais une chaise jetée dans la rue, au milieu d'autres déchets... Je la trouvais belle, particulièrement cette tête de lion qui ornait son dossier. Elle était pourtant en piteux état. Je la montrais à une collègue, amie... Puis, je l'oubliais....

En septembre, je fêtais mes 40 ans. Nous étions nombreux, cette amie était là. Le moment des cadeaux arriva... Un objet assez volumineux, emballé, faisait partie du lot.

Une fois le papier tombé, l'émotion m'a submergée. Je réalisais que 5 mois auparavant, elle avait été récupérer cette chaise pour moi, elle l'avait décapée, vernie, restaurée. Un cadeau... Prémédité...

Et j'avoue que, chaque fois que je la vois, c'est souvent, je la trouve belle, belle "physiquement", car c'est un bel objet, mais aussi porteuse d'une attention particulière...

Ce lion, un peu diabolique, qui sourit sait-il qu'il a été sauvé par un lien d'amitié ?

10 commentaires:

The Bluebird a dit…

Je suis persuadé qu'il le sait, oui ! C'est un magnifique cadeau !
Je t'embrasse fort, Kat.
Thierry

Françoise a dit…

Une belle histoire, oui, une belle histoire d'amitié, d'écoute, d'attention, qui donne à cette chaise une connotation bien particulière.
Il a une tête diabolique ce lion? Je trouve qu'il a un regard bien sympathique :-)
Belle journée à toi, douce Kat.
Je t'embrasse fort.

François a dit…

Qu'est-ce qui fait l'émotion que l'on éprouve, et même qui "submerge", emporte on en sait où, fait chavirer ? Pas plus vous que votre amie ne sait exactement ce qui vous lie à cette chaise (avant qu'elle devienne un cadeau). Mais l'amie est émue par l'émotion de son amie, sent ce qu'il y a de bon en ce sentiment qui peut venir des profondeurs. Et comme l'amitié veut le bien de l'autre, elle sent le chemin d'un bonheur, et l'ouvre pour l'autre. Une manière de faire communauté, de suspendre la solitude, de dire à l'autre que l'on est vraiment là.

anne des ocreries a dit…

Joli ! j'applaudis l'amie débrouillarde, qui t'a offert....une belle assise ! c'est peut-être d'ailleurs ça, l'effet de l'amitié ? :)

autrement moi a dit…

Drole d'idée que d'offrir une chaise mais quelle chaise !! Elle est magnifique et j'avoue que j'aurai été dans le même état que toi en la recevant comme cadeau.
Par contre, dès maintenant, je ne regarderai plus les déchets encombrants dans la rue, de peur qu'on m'offre un jour une cuisinière ou une machine à coudre retapée (Oui, oui, le lave vaisselle et le sèche linge, c'est déjà fait..)

DustyStrings a dit…

Le genre d'attention qui te fait oublier le reste. Comme quoi le pire n'est pas toujours certain, et le meilleur encore possible!
Bises
Dusty

Kat Imini a dit…

Thierry, pour tout te dire, moi aussi je suis persuadé qu'il le sait. Je t'embrasse fort.

Françoise, je t'assure que de près il a un petit côté sardonique. Oui ce qui m'a touchée, c'est l'attention, dans tous les sens du terme. En manquerais-je ? Sourire. Je t'embrasse fort.

Heureuse de vous relire ici François, j'aime beaucoup votre analyse, c'est un partage d'émotions qui se nourrissent mutuellement, oui, "dire à l'autre que l'on est vraiment là", le relire me touche encore.

Anne, l'amitié est bonne, oui, elle nous ancre. Bises ma belle.

Dusty, un plaisir chaque fois que tu poses tes mots ici, oui il faut toujours espérer dans le meilleur, on ne sait jamais, sourire. Bises.

Kat Imini a dit…

Autrement moi, je pense que l'idée est née avec le fait que j'ai remarqué cette chaise, après mon amie n'a fait "que réaliser" une rencontre. Tu peux continuer à regarder les déchets encombrants, mais si tu t'exprimes, choisis bien ton objet, sourire. Je t'embrasse, ça faisait longtemps, tu me manquais.

umatoutou a dit…

beaucoup d'émotions à travers le don
et la belle âme que l'objet contient
elle diffusera encore longtemps ...

Kat Imini a dit…

Je ne doute pas qu'elle diffusera longtems Umatoutou