vendredi 29 octobre 2010

Complexité de façade...

Une photo de Marie... encore...
(heureusement qu'elle m'inspire...
sourire, j'ai du mal en ce moment... )
Complexité de façade...
Tant d'ouvertures diverses,
De façon d'être
A l'extérieur...
Tant de perceptions...
De regards portés...
Qui nous connait vraiment ?
A qui nous montrons-nous vraiment ?
Fenêtre, balcon,
Véranda...
Volet, grille, barreaux...
Bois et matériaux de construction,
Dit l'enseigne...
Nous mêmes
Sommes construits
Au fil du temps,
Des évènements...
Je vais m'autoriser à citer
Douglas Kennedy,
que j'aime lire,
"La "vraie vie" est toujours
Bien plus bizarre que la fiction.
Parce que, après tout,
La vie, chaque vie,
Est un roman."

9 commentaires:

The Bluebird a dit…

Un certain sens de l'esthétique...
C'est en tout cas une étrange publicité pour du bois et des matériaux de construction mais ne dit-on pas que les cordonniers sont les plus mal chaussés ?
Je t'embrasse, Kat.
Thierry

Marie a dit…

La vie, chaque vie, est un roman...j'aime quand tu nous livres le tien! Je t'embrasse

Françoise a dit…

Oui, façade très complexe, c'est le moins que l'on puisse dire...

Demain, je vais à Lyon chez mon fils. Je ne serai pas bien loin de chez toi ;-)
Passe un bon week-end, mon amie Kat.
Je t'embrasse fort.

francescbb@hotmail.es a dit…

Excelent blog!! Super!!

Frank, Barcelona

http://balapertotarreu.blogspot.com

anne des ocreries a dit…

Mince, Blogger déraille, il ne m'a pas avertie des posts neufs ! le gueux !!
Dis donc, y en a pour tous les goûts sur cette façade ! comme chez les gens ? :)

Kat Imini a dit…

Oui Thierry, bien que ne l'ayant pas écrit, j'ai pensé comme toi au cordonnier. Je t'embrasse.

Marie, j'aime te lire et te sentir présente ici. Je t'embrasse.

Françoise, un peu comme la vie, on sédimente diverses choses au fil du temps. Douce nuit à toi, je t'embrasse fort.

Franck, bienvenue ici, merci pour les compliments et l'enthousiasme. Au plaisir de te relire.

Pareil Anne, pareil. Bises, heureuse de te revoir ici.

umatoutou a dit…

la vie nous bâtit comme des forteresses imprenables
heureusement qu'il y a ces multiples fenêtres

umatoutou a dit…

des cordonniers mal chaussés
des enseignants mal en saignées
des menuisiers parfois démunis

Kat Imini a dit…

Umatoutou, oui heureusement que les fenêtres sont là pour aérer et laisser entrer le soleil et les autres. Pour votre deuxième "intervention", je rajouterai des "comment taires" à ne pas taire.