lundi 11 octobre 2010

Faut-il écouter ses maux ?...

Photo libre de droit : http://www.stockvault.net

Faut-il écouter ses maux ?
Faut-il les entendre ?
Les lire, quand ils deviennent chroniques ?
Mon oreille gauche
A une fâcheuse tendance
A se rappeler à ma mémoire…
Elle devient sourde,
Même au traitement…
Elle m’enferme,
Je m’entends à l’intérieur,
Bien trop fort…
L’extérieur me semble ouaté,
Moins audible…
Comme si un os
Avait poussé au travers de ma tête…
La langue française nous donne ses mots
Pour en jouer,
Ou s’en éclairer…
Il y a un os !
C’est clair…
Et, en plus…
J’entends la mer…
(la mère ?... l’amer ?... )

6 commentaires:

Françoise a dit…

Oui, bien sûr qu'il faut écouter ses maux, ma douce Kat, car ils signifient toujours quelque chose, il faut arriver à mettre des mots dessus pour s'en libérer.
Douce nuit à toi, petite soeur (cela faisait longtemps (sourire)).
Je t'embrasse fort.

The Bluebird a dit…

Voilà ce que c'est qu'avoir un fils musicien (sourire). J'espère que tu trouveras une solution - ou qu'on t'en trouvera une - pour régler ce problème.
Je t'embrasse fort.
Thierry

anne des ocreries a dit…

Oh, joliii, ce billet ! en voilà de ces questions....ceci dit, à Niort y a des gens très compétents dans le domaine de la surdité......
Je dirais que oui, il faut écouter ses maux - non pour s'y complaire, mais pour s'en extraire !
bon mardi, ma Kat !

Kat Imini a dit…

Sourire Françoise, oui cela faisait longtemps, je prends tes mots comme un cadeau. Je t'embrasse fort aussi.

Rire Thierry, pourtant Raph ne m'a jamais cassé les oreilles. Comme dirait "l'autre", s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème, je t'embrasse fort.

Merci Anne, tes exclamations ponctuées me font toujours plaisir, cet élan, c'est tout toi. Bien sûr pour s'en extraire, bon mercredi m'Anne !

Jorge a dit…

Et oui hélàs, le temps ne nous fait pas de cadeaux, Evelyne perd progressivement l'audition d'un côté et moi l'équilibre, je tiens la rampe désormais pour descendre et lorsque je monte sur un escabeau je tremble.
Il faut bien accepter tout ça, dis toi que l'oreille s'appareille mais pas le centre de gravité.
Malgré tout la vie est belle, non ?
Croquons encore !
signé : l'épicurien stoïque.

Kat Imini a dit…

Sourire Jorge, oui les années passent, et pas qu'elles. Mais tu as raison la vie est belle, je t'embrasse fort.