mardi 11 octobre 2011

Regarder autrement...


Regarder autrement...
Soit...
Ne voir que les contraintes,
Les obligations,
Le cadre imposé...
Ressentir comme un poids
L'espace familial,
Le chemin de la vie,
Les difficultés,
Ce qui nous a amené
A être ce que nous sommes...
Ou bien...
Voir cette tête et ce cœur
Qui se redressent,
Fières de ce qu'ils sont devenus,
S'appuyant sur une encolure
Qui semblait bien souvent
Trop étroite...
Et se dire
Tu t'en es bien sortie...

13 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Exactement !!! de quoi être fier, non ? :)

JC a dit…

T'as d'b eux yeux tu sais ! ;)

JC a dit…

d'beaux yeux (bien sûr !) Pardon

jeff a dit…

Regarder autrement soi ?
Regarder autrement vers les autres ?
De toute manière, on s'en sort toujours par la porte de sortie la plus proche... celle du bon sens et de l'évidence ! Ce n'est pas toujours évident quand même...
Amitiés Kat :)

Françoise a dit…

Tiens ! cela rejoint la citation que j'ai mise sur mon blog: les pensées positives ou les pensées négatives. C'est très important, en fait, pour le sens que l'on veut donner à sa vie... :-)
Belle soirée à toi, ma belle Amie.
Je t'embrasse fort.

christian.zennaro a dit…

Regarder autrement, regarder vrai sans construction du mental et un univers nouveau apparait Anne.
Amicalement

une libellule a dit…

Le rayon jaune qui s'échappe de la première fleur m'a fait imaginer aussi d'autres possibles...
A propos de regarder autrement, un sculpteur réalise des choses étonnantes : Marcus Raetz (quelques photos en suivant le lien http://www.crownpoint.com/artists/186/about-artist)
bonne semaine, bises (à sens unique)

Rénica a dit…

Tu nous racontes là l'histoire du verre à moitié plein ou à moitié vide...et c'est pas tous les jours facile de le regarder du bon côté en fonction de l'humeur et du moment...
très bon week-end à toi !

Kat Imini a dit…

Anne, j'ai pris ton commentaire et tes !!! comme un très beau compliment. Oui, de quoi être fière même !

JC, merci, sourire, la première formule était jolie aussi.

Jeff, soi avec les autres, toujours, et quelque part tant mieux. Oui, comme tu le dis si bien, l'évidence ne l'est pas toujours, il y a un chemin pour la voir. Amitiés à toi aussi.

Françoise, une fois de plus ! A force d'avancer vers les mêmes endroits, nous allons nous croiser. Je t'embrasse très fort.

Christian, c'est comme le disait Jeff l'évidence, je crois qu'il faut du temps pour "ouvrir les yeux". Merci de ton passage ici, à bientôt.

Une Libellule, c'est quoi les autres possibles du rayon jaune ? Tu m'intrigues. Je vais aller voir le sculpteur dont tu parles. Bises (pourquoi à sens unique ?). A bientôt.

Rénica, je partage ton point de vue, ce n'est pas toujours facile, mais quand on y parvient, ça fait du bien. Très bonne semaine à venir à toi.

une libellule a dit…

J'essayais (sans succès) de rebondir sur tes capacités à regarder autrement...
les deux rayons jaunes sur la première photo pouvaient être la preuve d'une présence amicale éthérée, une indication d'un avenir radieux ou un reflet d'une lumière voisine.
les bises étaient à sens uniques parce que c'étaient juste des bises (ni verre à moitié plein, ni verre à moitié vide)! mais bon c'était un peu fumeux j'avoue...
bises

Kat Imini a dit…

Une Libellule, le succès n'est pas forcément instantané, j'avais envie de ne pas déformer ta pensée, et tu sais quoi... j'aime les mots qui en amènent d'autres et j'en suis ravie. Tes bises à sens unique je les prends, les savoure, puis je t'envoie les miennes, finalement le sens unique prouve qu'il ne l'est pas tant que ça ! Toujours un plaisir de te voir ici, vraiment.

Lautreje a dit…

tout à fait !

Kat Imini a dit…

Merci Lautreje !