lundi 29 novembre 2010

Modigliani...

Femme à la cravate noire - Amadeo Modigliani - 1917

J'aime Modigliani,
Je l'ai certainement déjà écrit ici,
Mais peu importe, en fait...
Je viens de retrouver cette "image",
Elle me parle et me dit pourquoi
J'aime ce peintre...
Il y a ces visages sans fin,
Ces yeux mélancoliques
Et cependant si présents,
Une peinture de l'âme,
Une ambiance qui peut sembler triste,
Qui me semble réaliste...
En fait,
Elle exprime d'abord un ressenti,
Qui me touche,
Elle est d'abord émotion,
Et cependant,
Le modèle n'est pas que support,
Je reviens vers elle,
Et la trouve belle...

11 commentaires:

une libellule a dit…

J'ai vu le portrait avant de voir qu'il venait de chez toi, et je l'ai aussi trouvé belle. J'aime aussi ce tableau, mais pas encore Modigliani (pas vu suffisamment de tableau, une lacune à combler, chouette!).
Tu regarderas la photo de ton profil, à côté du tableau, vous avez presque la même coupe de cheveux...
Bonne semaine

Karl Chaboum a dit…

Cette femme voudrait coucher son épaule nue contre une épaule vide.
Elle ne veut pas d'une vraie épaule car cette autre épaule a rendu sa tête triste.
Sa cravate gondole pour l'enjouer; elle n'y réussit pas pour l'instant mais elle ne lâche pas prise.La mélancolie occupe une place chez tous les humains mais ne doit pas se transformer en vie mélancolique. Bien à toi chère Kat.

Kat Imini a dit…

Une Libellule, j'aime beaucoup ce qu'a fait ce peintre. Si tu as l'occasion regardes aussi un film (je ne sais pas si historiquement il est juste, mais il m'a touchée) qui s'appelle Modigliani avec Andy Garcia. Merci de me trouver une ressemblance, même si ce n'est que la coupe de cheveux cela me convient. Bonne fin de semaine à toi.

Karl, cela faisait bien longtemps. Je suis heureuse de te relire ici. Je te lis quotidiennement chez toi même si je ne dis mot. Ton interprétation et ton analyse me semblent justes, elles me parlent, mais ne me dis pas que tu ne le savais pas, sourire. Bien à toi aussi Cher Karl.

Françoise a dit…

Bonsoir ma douce Kat,
Tu vois, je ne suis pas bien loin, je m'absente juste un peu, certains jours.
Moi aussi, j'aime beaucoup Modigliani, et ses portraits de femme. Il y en a une qui m'émeut particulièrement, une femme habillée de noir, et ayant les cheveux roux. Je ne sais dire pourquoi, mais elle me touche.
Joli portrait que tu fais de celle-ci, Kat. "Une libellule" n'a pas tort, en vous comparant toutes deux (sourire).
Je t'embrasse fort ma belle.

Jorge a dit…

Lorsque j'étais adolescent j'avais un poster représentant ce tableau punaisé sur les murs de ma chambre et le 33/ tours de Léonard Cohen.
Lorsque j'ai ouvert mon blog, un de mes premiers articles a été consacré à Modigliani.
C'est te dire combien ton post me parlen mais je suis convaincu que tu le savais.
Ce soir j'ai mangé des petits grains de chocolat noir enrobant des grains de sauternes séchés...et j'ai pensé à toi !

J

Kat Imini a dit…

Françoise, j'ai honte, j'ai tant tardé à répondre. Tu te rends compte, nous partageons aussi Modigliani ! C'est un beau compliment que tu me fais, en tous cas, j'aimerais bien ressembler à ce portrait, sourire. Je t'embrasse fort.

Jorge, j'avoue que je ne savais pas que ce portrait était punaisé dans ta chambre d'ado, j'avoue ne pas en être étonnée, j'aime à penser que nous partageons aussi cela. Et puis ta pensée pour moi sur des grains de chocolat, j'en suis touchée, ce sont pour moi de très bons souvenirs gustatifs mais vraiment pas seulement, une madeleine de Marmande...

anne des ocreries a dit…

Tu as bien raison d'aimer ce portrait, il est très beau. A moi aussi, il "dit".

Kat Imini a dit…

Anne, heureuse que nous partagions aussi cela, bises à toi. Je pense qu'il nous "dit" des choses communes, ce portrait...

louis santiago a dit…

Comment connaître le vrai du faut

louis santiago a dit…

Comment connaître le vrai

Kat Imini a dit…

C'est une très bonne question !