jeudi 5 novembre 2009

Regards posés...

www.altphotos.com

Regards posés…
Elle est sacrément belle !
Le photographe doué, en plus…
Ces portraits en noir et blanc
Ont, je trouve, une vraie puissance.
Des expressions figées
Et pourtant si parlantes…
Après,
Me direz-vous
Chacun voit ce qu’il veut voir…
Ce que je veux souligner, ici,
C’est l’instant photographique
Qui ressemble tant à l’instant de vie.
Imaginez, vous la croisez,
Juste vous la croisez,
Vous saisissez ce regard…
Vous poursuivez votre chemin,
Gardant peut-être en vous
L’impression qu’elle vous a laissée…
Vous pourriez la dire un peu hautaine,
Se cachant à moitié derrière une mèche
Tombée à point…
L’œil clair et volontaire,
Un peu carapaçonnée…
La bouche bien dessinée,
Fermée…
Sure d’elle…
Semble-t-il…
Imaginez encore,
Vous repassez par là,
Vous la recroisez à nouveau…
www.altphotos.com

Vous pourriez la dire un peu fragile,
Interrogative,
En attente…
Mais que savez-vous d’elle ?
Rien
Si ce n’est une image…
Ses mots sont dans sa tête
Et tant que sa bouche
Restera fermée,
L’inconnue le restera…

4 commentaires:

Françoise a dit…

Oui, l'inconnue restera l'inconnue.
Parfois, lorsque je croise des personnes, dans la rue, je me demande ce qu'elles sont en train de penser à ce moment précis, en même temps que moi. Toutes ces personnes qui pensent en même temps, toutes ces pensées qui se croisent... c'est fou, non, quand on y pense !... sourire
Bonne nuit, ma douce Kat.
Je t'embrasse très fort. Passe une belle nuit.

anne des ocreries a dit…

Que contient l'autre, qui nous interroge et nous interpelle ? L' Autre, en fait, c'est la connaissance impossible - le secret absolu.
bises ma Kat, merci pour tes conseils, je me soigne !

Bluebird a dit…

La fantasmagorie des rencontres fugitives, comme des photos mentales qui pendant quelques instants restent gravées en nous.
Très beau billet, Kat.
Je t'embrasse fort.
Thierry

Kat Imini a dit…

Françoise : Oui c'est fou quand on y pense, tu as raison. Mais, je crois aussi, que de réaliser cela est très important, comme un constat de solitude partagée. Je t'embrasse très fort.

Anne : Le secret absolu, l'Autre, nous sommes tous l'Autre des autres. C'est bon de partager, même si nous restons en définitive en notre propre compagnie. Bises, j'espère que ta bronchite s'en est allée.

Thierry : Merci pour ce compliment, parfois les images restent gravées plus d'un instant. Je t'embrasse fort.