mercredi 11 avril 2012

Un parfum...

Un parfum...
Que nous percevons
Et cette perception
Devient réalité...
Un sens prend le pas sur l'autre...
Nous fermons les yeux
Et pourtant nous voyons...
Le lilas,
Mais pas seulement...
Un parfum
C'est commode,
Avec plein de tiroirs...

7 commentaires:

anne des ocreries a dit…

Jolie conclusion, ma Kat, bravo ! et jolie série de photos !

Je partage tout à fait ton point de vue.

Julie Kertesz a dit…

C'est mieux de fermer les yeux, et s'ouvrir à d'autres sens - differents, aussi. Odeur. Toucher...

Françoise a dit…

C'est joliment dit, Kat :-)
Bonne soirée à toi, ma douce.
Je t'embrasse fort.

une libellule a dit…

Pas toujours facile d'apprendre à se servir de certains sens quand on a l'habitude de les négliger!
J'aime aussi beaucoup ta dernière phrase.
Bises à ressentir de loin (c'est commode aussi la toile et ses tiroirs ;-)

dubleudansmesnuages a dit…

Très bien ficelée

jeff a dit…

Les parfums sont des révélateurs de sens et de mémoire !
Il sont aussi un signe secret pour chacune et chacun d'entre nous puisque nous ne les ressentons pas tous de la même manière...
Très belle image un parfum ! :-)

Bises Kat :-)

Kat Imini a dit…

Merci Anne,j'aime toujours autant ton enthousiasme, bises à toi.

Oui Julie, parfois il nous faut isoler nos sens pour mieux en "profiter", je t'embrasse.

Merci à toi Françoise, bonne soirée et à bientôt, je t'embrasse fort.

C'est bien commode oui le net, Une Libellule j'ai reçu avec plaisir tes bises et ton passage toujours fidèle ici, bises retournées, mais ce sont les miennes.

Merci Dubleudansmesnuages, beau compliment que je savoure.

Tu as raison Jeff, sens, mémoire et secret, le ressenti peut être partagé mais reste personnel au moins dans l'instant. Bises à toi, toujours heureuse de te lire chez toi et ici aussi.