samedi 26 novembre 2011

Du même tonneau...

Du même tonneau...
Une visite lors du Beaujolais nouveau
Chez un viticulteur passionné,
Qui nous a accueillis,
Nous a patiemment expliqué
La façon qu'il avait
De cultiver sa vigne,
Avec son cheval,
Un homme intéressant,
Plein de respect
Pour ceux qui ne pensaient pas comme lui...

Qui, après nous avoir fait goûté son vin,
Nous a dit qu'il n'avait rien à vendre...
Un passionné par ce qu'il fait...
Les passionnés sont tous du même tonneau,
Quel que soit le domaine,
Agriculture, musique, peinture,
Ils parlent avec tant de conviction
De ce qui nourrit surtout leur âme,
Qu'ils vous abreuvent
De vraie vie...

8 commentaires:

Rénica a dit…

j'aime ces rencontres justes "vraies" et j'aime aussi la lumière de la photo : un clair obscur...bonne soirée bizz

JC a dit…

Il y a quelques lustres j'ai fait la route des vins du Beaujolais
Fort agréable Tu as dû goûter le tout à sa juste mesure...
Bises

Hubert a dit…

Bonjour Kat,
Il est de rares rencontres qui, comme celle-ci,si bien vécue, enrichissent et rassurent...
Oui, ça existe...
Je t'embrasse
Hubert.

Françoise a dit…

Ceux qui sont passionnés par ce qu'ils font sont toujours... passionnants ! :-)
Le Beaujolais nouveau, j'adore ! :-)
Belle fin de dimanche à toi, Kat.
Je t'embrasse fort.

une libellule a dit…

Un passionné parce qu'il crée,
Un passionné par ce qu'il crée
Un passionné écouté par ceux qui prennent le temps de le recevoir chez lui...
J'ai beaucoup de mal à apprécier le vin mais j'espère que j'aurai été capable d'aimer cette rencontre! Ton message me laisse penser que oui, ;-)
Bises

Françoise a dit…

Juste un petit passage, ma douce, pour te souhaiter un très bon week-end. Prends soin de toi. Je t'embrasse fort.

Kat Imini a dit…

Ces rencontres font beaucoup de bien, merci à toi Rénica, bizzz

Tout à fait JC à sa juste mesure. Bises

"Oui ça existe", c'est tout à fait ça Hubert, je t'embrasse.

Avec une semaine de décalage, belle fin de dimanche à toi aussi Françoise, je t'embrasse fort, à très bientôt.

Une Libellule, j'aime beaucoup le "parce que" et "par ce que", très juste. Je suis certaine que tu aurais apprécié (le capable n'est pas de mise). Bises à toi.

anne des ocreries a dit…

Le beau chai que voilà ! moi qui ne bois pas....je trouve ça beau quand même, na ! :)