dimanche 13 avril 2014

Portraits de femmes (26)

La femme à l'envers...
Elle porte son décolleté dans le dos,
Elle n'est pas figure de pub,
Elle n'est pas cliché...
Elle dégage son cou,
Et diffuse son parfum si personnel.
Elle ne provoque pas,
Elle se dit,
A contre courant,
Elle pose sa sensualité
A la surface de sa peau...
Avec parcimonie et intensité...
Sa nuque,
Embrumée de quelques cheveux,
Porte une tête
Que les "décapiteurs" potentiels
N'auront pas...
La femme allant vers...

10 commentaires:

Françoise a dit…

La femme au cou dénudé, décidée, non décapitée et encore moins dépitée... :-)
Bon début de semaine à toi, Kat.
Je t'embrasse fort.

Hubert a dit…

Comme elle est belle ton image...
Ton texte lui va si bien!
En dire plus serait superflu, pourtant je pourrais...
Je t'embrasse!

Julie Kertesz a dit…

25335983429Je ne suis pas arrivée à deviner l'image avant avoir lu les lignes. Comme tu sais écrire!

Kat Imini a dit…

Encore moins dépitée oui Françoise, bonne semaine à toi, je t'embrasse fort.

Merci Hubert, quel plaisir de te lire. Tu pourrais, superflu non ! Tes mots sont tout sauf superflu, si tu le souhaites bien sûr, je suis impatiente de les lire. Je t'embrasse !

Sourire Julie, beau compliment, surtout avec le nom de mon blog, des mots des images, si l'un anime l'autre, c'est très bien. Je t'embrasse.

une libellule a dit…

Très beau texte!
plein d'amour et de respect pour ce cou allant vers ...

Bises

Anonyme a dit…

Paul Eluard : « L'espace ouvert contient des seins, une tête sur un cou suave et le germe de la lumière au fond des yeux sans secret. »
La vie n'est jamais suffisante. Le manque ? la demande ? fait choisir la photographie. Un plus de corps, un plus de valeur ; du corps mental ajouté ; de la valeur esthétique ajoutée.
Quel appétit de beautés en vous. Ne mettez l'eau à la bouche ou bien contaminez-vous vos lecteurs à la panacée poétique et sensible ?
Qui ne cherche pas le visible de l'émotion charnelle ?
Qui n'a pas envie de tordre le cou à la mort ?
Une interrogation, pourquoi Salomé avant de faire décapiter Jean ne l'a-t-elle pas embrassé sur la nuque ? Dents avant lame !
Jean

Anonyme a dit…

Tous vous aurez corrigé,
lire : Vous mettez l'eau à la bouche
Excuses !

Hyboux a dit…

J'adore vos écrits !!! …pour une fois je prends le temps d'y déposer un petit 'mot' avent de reprendre mon vol .. je comprends mieux pourquoi je me sens toujours pull à l'envers… et du "coup".. me voilà même rassurée..(sourire)
Bravo et merci à vous …
d'un Hyboux de pas sage

Hyboux a dit…

'avant' …(désolée pour la fôte de frappe .. c'est tellement petit rikiki dans cette case !!) …

Kat Imini a dit…

Une Libellule, c'est drôle, tu es toujours là, fidèle, et j'aime ta fidélité et tes mots. Un "petit" bonheur pour moi que de te lire. Bises.

Merci Jean pour vos mots et ceux de ceux que vous nous faites partager.

Hyboux de pas sage,bienvenue ici, même si apparemment vous veniez avant de le dire. Heureuse que vous ayez l'envie de revenir. A bientôt j'espère.