dimanche 10 février 2013

Le complément d'objet direct ou indirect...

Des objets cadeaux,
Gardés précieusement,
Des présents distants de quelques quarante ans...
Et pourtant...
L'un a traversé le temps pour rencontrer l'autre...
Le trait d'union c'est moi,
Mes goûts, mon ressenti...
Le petit coffre m'a été offert par ma grand-mère maternelle,
Je l'ai gardé car je le trouvais beau,
Une bonne raison.
Puis, cette boite,
Et l'évidence,
Ils vont si bien ensemble,
Ils étaient faits pour se rencontrer,
Ils ont des points communs,
Tout en étant différents,
Compléments d'objets,
Objets compléments,
Ils symbolisent ce qui me touche,
Ils me confèrent et me confirment
Une cohérence à travers le temps,
Je continue à me ressembler...
Tant mieux !

6 commentaires:

Julie Kertesz a dit…

Si vrai. Les objets souvenirs, ils nous parlent, ils unissent. Ils évoquent et lient.

Françoise a dit…

Joli titre, jolis mots pour deux jolis objets, objets qui vous unissent, toi et ta grand-mère, indirectement. C'est d'ailleurs étrange comme ces deux objets se ressemblent... Ressembles-tu à ta grand-mère, Kat ? Tu as au moins ce point commun avec elle, en tous cas.
Dans un autre ordre d'idée, mais pas tant que cela finalement, en regardant des photos de ma grand-mère maternelle, j'ai vu que nous avions exactement les mêmes lèvres, la même bouche, et cela m'a fait plaisir. :-)
Douce nuit à toi, ma Kat. Tu dois dormir, vu l'heure. Je vais vite y aller moi aussi. Je t'embrasse fort, ma douce.

anne des ocreries a dit…

Ah, oui, TANT MIEUX ! Magnifique, ce titre, et si précieux, ces deux objets qui se méritaient l'un l'autre ! Bravo ma Kat !

Anonyme a dit…

Je passais par là... oui, le temps passe mais n'efface pas tout, même quand la mer est passée 1000 fois sur le sable. Jolis objets.
Avec mon souvenir souriant !
Domisoldo

Ray... a dit…

Comme quoi, la différence n'est qu'une forme de similitude...
Belle image, beaux mots, belle journée Kat.

jeff a dit…

Je reste persuadé que les objets sont une part de nous-même même s'ils ne sont que des objets périssables... comme nous d'ailleurs !!! J'aime comme tu parles de trait d'union entre ces deux belles choses colorées, plus que des boîtes ou des récipients, plus que du bois ou du temps passé à les élaborer, et plus que l'objet rond, rectangulaire qu'on peut voir lorsqu'on les a en possession... Ce qu'on possède alors, plus qu'un objet, c'est une part d'histoire attachée à la personne qui les a possédés... L'inconscient a ce pouvoir de donner parole aux choses comme aux objets et de leur prêter des odeurs, des sentiments, des couleurs, des souvenirs, des images, des sourires et bien d'autres choses encore... Je n'ai qu'à regarder et toucher la machine à coudre de ma grand-mère pour être transporté en enfance, sentir la fraîcheur du carrelage sur lequel je m'allongeais pour écouter le balancement de ses pieds, voir des couleurs et entendre même des sons... Et si les objets avaient le pouvoir de nous faire voyager dans le temps et de nous raconter des histoires...
J'aime encore cette histoire que tu nous livres ici Kat Imini... ;-)
J'espère te "voir" à travers l'objet "page internet" de ton blog et de continuer à bavarder avec toi... ;-)
Bises :-)