vendredi 28 décembre 2012

Ne jamais désespérer...

Usé par le temps...
Et pourtant témoin de ce temps..
Les vieux objets ont cet avantage,
Sur nous les humains,
Même s'ils ont subi les outrages des ans,
Ils gardent, aux yeux de certains, un certain intérêt...
Je fais partie de ceux-là....
Ayant "récupéré" ce Voltaire,
Qui a dû appartenir à mes arrières grands-parents,
Que j'ai gardé dans un coin,
J'ai eu envie de lui rendre vie...
Il y a deux ans de cela,
J'ai eu un "bon pour" retaper ce fauteuil,
Lui rendre assise...
J'ai pris contact avec un tapisseur,
Un artisan aimant son art,
Qui m'a présenté de nombreux tissus,
L'habit était important à choisir,
Primordial même...
J'avais opté par avance pour quelque chose de classique,
Point trop, mais un peu,
Juste pour ne pas le brusquer
Pour son retour dans un autre siècle..
Et puis, dans cet atelier-boutique,
Mes yeux se sont posés sur un fauteuil bridge,
Revêtu de ce qui semblait être une peau de zèbre...
Mais qui était en fait un velours de lin,
Au toucher incomparable.

J'ai trouvé ça très beau,
Et spontanément, un élan (dingue non ?)
M'a donné envie d'offrir cette robe à mon fauteuil...
Puis, j'ai commencé à réfléchir,
A me dire que ce n'était pas très orthodoxe,
Pas très catholique,
Pas très comme il faut...
Toutes ces interrogations ont failli me faire renoncer,
Me faire revenir sur ce que j'avais spontanément choisi.
Alors, j'ai dit stop,
Peu m'importe ce qu'il en sortira,
Je parie sur le zèbre de l'élan...
Et le résultat m'a donné raison,
Mais pas seulement,
Je suis ravie,
Et je pense que lui aussi,
Il a bonne mine, non ?
  
 

9 commentaires:

Hubert a dit…

Trés bon Choix Kat!J'ai l'impression que ce Voltaire me tend les bras...
Je t'embrasse.
Hubert.

Théorème a dit…

Bonsoir Kat imini,
Très chouette.
Hier, dans les rues de Fréjus historique, devant la galerie d'Olivier Tramoni, le même recouvert de velours pourpre, sur lequel est écrit à la peinture blanche:
"Il est en Art qu'une chose qui vaille, celle qu'on ne peut expliquer" Braque.
De belles choses, bonne soirée.
A.

anne des ocreries a dit…

GE-NIAL !!!!! Bravo ma Kat, ce voltaire est magnifié ! T'as eu le bon coup d'oeil !!!!

Françoise a dit…

Je ne désespère jamais, ma belle :-)
Très joli travail, Kat, j'aime beaucoup, tu as du goût !
Je passe te faire un petit coucou avant de partir demain pour la semaine. Finis bien l'année 2012 et surtout commence bien 2013 ! Je t'embrasse fort, ma belle Amie. A bientôt !

nicole 86 a dit…

Rencontre improbable. Rencontre réussie parce qu'improbable.

Le fauteuil et le tissu se sont apprivoisés grâce à vous, bravo !

Kat Imini a dit…

Sourire Hubert, mais ce n'est pas qu'une impression, il te tend les bras, quand tu veux, lors d'un passage éventuel dans ma bonne ville. Je t'embrasse.

Théorème, merci, j'ai vu que tu as mis récemment la photo du fauteuil dont tu parles, un bel objet aussi. Bonne soirée à toi aussi (avec quelque retard de ma part).

Anne, j'aime toujours autant ton enthousiasme qui passe presqu'autant à l'écrit qu'en vrai ! Bises à toi.

Nicole 86, bienvenue ici. Merci à vous.

jeff a dit…

C'est ce qu'on appelle "donner une seconde vie" ? Il est magnifico ton fauteuil avec cette peau de zèbre ! Très contemporain ! J'aime beaucoup ta démarche pour redonner une autre allure à cet objet ! Comme si les choses inertes avaient une vie ou une mémoire... celle de celles et ceux qui les ont touchés, approchés, avec lesquels nous y avons vu les membres de notre famille... A bien y réfléchir, ce fauteuil est un drôle de zèbre !!! ;-)
Amitiés Kat... ;-)

Kat Imini a dit…

Merci Jeff d'être passé, oui c'est bien ce que je ressens "Comme si les choses inertes avaient une vie ou une mémoire... celle de celles et ceux qui les ont touchés, approchés, avec lesquels nous y avons vu les membres de notre famille...". Tu as tout compris, amitiés et à bientôt.

Monika Swuine a dit…

Ce voltaire-zèbre est absolument craquant... Un petit bonjour en passant !