dimanche 26 août 2012

Belle Île en Mer (13)

Le phare des Poulains,
Il n'est plus occupé,
Mais le dernier gardien,
Possédant une méhari,
Était obligé de l'encorder autour du phare
En cas de tempête...

Cet îlot des Poulains
N'est accessible qu'à marée basse...
Même par beau temps,
Il règne une sensation de bout du monde...

Même par beau temps,
L'océan rappelle qu'il est le maître...
Il partage, cependant, la vedette
Avec la flore omniprésente...

Sarah Bernhardt,
Tombée sous le charme de cet endroit,
Avait acquis ce fortin,
Puis fait construire une villa,
Elle y venait régulièrement...
Ce très bel endroit doit être sublimé par la tempête,
Il ne manquait qu'elle...

3 commentaires:

The Bluebird a dit…

Effectivement, il ne manquait qu'elle - j'aurais aimé voir tes photos par gros temps. Tes images de Belle-Ile donnent vraiment envie d'y prévoir un séjour.
Je t'embrasse, Kat.

anne des ocreries a dit…

Promis : un jour j'y vais.

Kat Imini a dit…

Heureuse de te lire ici The Bluebird, j'avais dans ma tête avant de partir à Belle Île "commander" une tempête, je ne l'ai pas eue, un signe sans doute qu'il faut que j'y retourne, tant mieux ! Je t'embrasse fort.

Anne, tu as raison, il faut se faire des promesses, de belles promesses, et puis un jour elles se réalisent, choses promises, choses dues. Bises à toi.